home Congo Congo : le président Denis Sassou N’Guesso bientôt en visite d’État en Chine

Congo : le président Denis Sassou N’Guesso bientôt en visite d’État en Chine

Les présidents chinois Xi Jinping (d) et congolais, Denis Sassou N’Guesso (g) - Image d’archive
Les présidents chinois Xi Jinping (d) et congolais, Denis Sassou N’Guesso (g) – Image d’archive

Le président de la République du Congo, Denis Sassou N’Guesso effectuera, du 4 au 8 juillet 2016, une visite d’État en Chine, a annoncé mardi l’ambassadeur de Chine au Congo, Xia Huang, à Brazzaville.

Cette visite sera une occasion « d’échanges au plus haut niveau, avec les honneurs les plus nobles entre deux Etats souverains », a indiqué le diplomate chinois lors d’une conférence de presse. Des grands dossiers d’intérêt commun concernant les questions internationales, africaines et de la sous-région d’Afrique centrale seront notamment au centre des échanges envisagés à cet effet.

Parlant des foyers de tension existants et latents en Afrique centrale, l’ambassadeur de Chine au Congo a indiqué que les dirigeants des deux parties tenteront de voir comment « mobiliser toutes les énergies de la communauté internationale pour assurer une gestion préventive de toutes ces tensions et crises persistantes ».

Cependant, une place particulière reviendra, assurément, à la coopération entre les deux pays, non seulement dans le cadre particulier de leur partenariat stratégique, mais aussi dans le cadre de la coopération Sud-Sud et de la coopération sino-africaine.

La Chine est un des partenaires privilégiés du Congo, avec un volume d’échanges commerciaux qui a atteint 5,87 milliards de dollars entre janvier et novembre 2013, contre 290 millions de dollars en 2002.

La prochaine visite d’Etat du président congolais en Chine intervient après celle de juin 2014. Au cours de cette visite les deux pays avaient signé une dizaine d’accords, touchant plusieurs domaines tels que l’économie, le commerce et les domaines sociaux.

Depuis, de nouveaux projets notamment ceux liés à la construction d’infrastructures, à l’instar du port minéralier et de la zone économie spéciale de Pointe-Noire (capitale économique du Congo sur la côte ouest de l’Atlantic), la ligne de chemin de fer reliant cette dernière ville à la capitale (Brazzaville) sont en vue.

La Chine, de l’avis de ses autorités, envisage de faire de ce pays ami fidèle depuis 1964, un « pays pilote » de son partenariat économique en Afrique centrale.

Commentant ces deux visites d’État du président congolais en Chine en moins de trois ans, l’ambassadeur Xia Huang a indiqué qu’il s’agit « d’un cas exceptionnel, d’une disposition particulière », ajoutant que cela montre la qualité des relations et la confiance profonde entre les deux chefs d’État.

« La Chine s’attache à l’Afrique parce que c’est le continent qui contient le plus grand nombre de pays en voie de développement. Elle s’engage pleinement dans le maintien de la paix et de la stabilité en Afrique », a ajouté l’ambassadeur de Chine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils