Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

Congo

Congo : le parquet confirme le décès du colonel Marcel Ntsourou, ancien numéro 2 des renseignements

Le colonel Marcel Ntsourou, ancien secrétaire général adjoint du Conseil national de sécurité (CNR), est décédé ce vendredi à la mi-journée à l’hôpital militaire de Brazzaville.

« Le service des urgences de l’hôpital central des armées Pierre Mobengo a reçu de l’infirmerie de la Maison d’arrêt de Brazzaville, le nommé Marcel Ntsourou. Après l’avoir examiné en urgence et relevé que le corps ne représentait aucune lésion externe apparente, il a été cliniquement constaté le décès du susnommé suite à un arrêt cardio-respiratoire », a déclaré le Médecin général, directeur central des services de santé des armées, Pascal Ibata.

Marcel Ntsourou qui purgeait une peine d’emprisonnement à la Maison d’arrêt de Brazzaville a trouvé la mort dans les circonstances qui restent encore à élucider, à en croire le procureur de la République, André Gakala Oko.

Selon lui, c’est aux environs de 11 heures que le directeur de la Maison d’arrêt a été alerté par le neveu du défunt, Franck Mbani, un codétenu de Marcel Ntsourou, sur le fait que son oncle venait de faire un malaise.

Ce dernier, a précisé le procureur de la République, avait sollicité et obtenu depuis plus d’une année, la possibilité de cohabiter dans sa cellule avec son neveu condamné au même titre que lui.

« Fort de ce qui précède, j’ai ordonné à la Police judiciaire d’ouvrir une enquête et de procéder immédiatement à l’audition de monsieur Franck Mbani pour élucider les circonstances de la survenue inopinée du malaise de celui-ci », souligne le communiqué du procureur de la République, précisant que son parquet tiendra informé l’opinion nationale de l’évolution de cette enquête.

Selon une source pénitentiaire, Marcel Ntsourou est tombé dans sa cellule vers 11h00 et est entré
dans un profond coma avant de rendre l’âme à 11 heures 20 minutes à l’hôpital militaire ou il n’a pu être réanimé.

Peu avant sa condamnation à perpétuité, Marcel Ntsourou avait été jugé et condamné pour « rébellion, détention illégale d’armes de guerre et de munitions, assassinat, coups et blessures volontaires et association de malfaiteurs » par la chambre criminelle de la Cour d’appel de Brazzaville

Guy-Gervais Kitina
 
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Pointe Noire

Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air France...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils