Congo : Le Ministre Thierry Moungalla hérite d’un « hangar au Ministère de la communication »

Congo : Le Ministre Thierry Moungalla hérite d’un « hangar au Ministère de la communication »

Les ministres Bienvenu Okyémi et Thierry Moungalla , à l'occasion de la cérémonie de passation de service, le mercredi 19 août à Brazzaville

Les ministres Bienvenu Okyémi et Thierry Moungalla , à l’occasion de la cérémonie de passation de service, le mercredi 19 août à Brazzaville

Mobiliers de bureau en lambeaux, bureaux dégarnis et dépourvus de connexion à internet,rideaux moyenâgeux, mûrs en état de décrépitude avancée, sorties insuffisantes de courant électrique…, c’est le triste constat que nous avons pu faire pendant la cérémonie de passation entre le ministre sortant Bienvenu Okiemi et son collègue entrant Thierry Moungalla.

C’était au ministère de la Communication et des médias. Conséquence, c’est la transhumance pour Moungalla et son équipe, obligés de squatter à l’immeuble qui abrite le siège de télé Congo au quartier Kombo. Comment donc un ministère de la communication pouvait-il fonctionner sans une connexion à internet wifi? On se croirait donc en Corée du Nord! Rien d’étonnant lorsque l’on sait que l’ex ministre de la communication répond aux abonnés absents dans les réseaux sociaux, lui le professeur agrégé de droit, ancien vice recteur de la faculté de droit de l’université de Reims (France). On peut également comprendre pourquoi notre ex-ministre de la communication fuyait la presse, surtout internationale, tel un poussin apercevant l’ombre d’un charognard.

Sur le plan purement professionnel, Moungalla et son équipe de conseillers auront des crises d’urticaire pour remettre en bon ordre les états financiers de leur nouveau point de chute. Tenez, le contrat de la TNT, pilotée par le chinois Star Stimes ( une affaire de gros sous)- au cœur des préoccupations du nouveau maître des lieux- serait encore la propriété (privée?) de l’ex-ministre de la communication.

Selon certaines indiscrétions, Okiemi aurait juré la main sur le cœur qu’il l’a tout simplement oublié at home. En off, certains collègues de télé congo nous soufflaient à l’oreille la disparition de deux caméras au niveau de la direction de l’information. Pur sabotage ou espèce de « je prends ma part« ? Intox dans le but régler de vieux comptes à leur collègue? Wait and see! Dans un cas comme dans l’autre, Moungalla aura du grain à moudre pour redresser les médias publics et,surtout, susciter leur attractivité auprès de l’opinion.


Tags assigned to this article:
Thierry Moungalla

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils