home Brazzaville Congo : le gouvernement rabaisse le budget pour la seconde fois

Congo : le gouvernement rabaisse le budget pour la seconde fois

Le Chef de l'Etat congolais, Denis Sassou N'guesso
Le Chef de l’Etat congolais, Denis Sassou N’guesso

Le ministre congolais des Finances, du Budget et de l’Economie, Gilbert Ondongo, a présenté jeudi à Brazzaville un nouveau collectif budgétaire à l’Assemblée nationale.

Le République du Congo essaie ainsi de s’adapter aux contrecoups de la baisse considérable du cours du pétrole sur le marché mondial.

Ce projet de loi de finances de l’État est le troisième pour l’exercice 2015. Initialement, le parlement avait adopté au mois de novembre dernier un budget 2015 fixé à trois mille six-cent-trente-neuf milliards huit-cent-trente-quatre millions de francs CFA (3.639.834.000.000 FCFA).

Au début de cette année, ce budget a été ramené à trois mille soixante-neuf milliards sept-cent cinquante millions de francs CFA (3.069.750.000.000 FCFA). Après cette première révision, le budget a été amputé de son excédent. Et contrairement aux cinq années précédentes, le pays ne connaît pas d’excédent budgétaire en 2015.

Au cours du Conseil des ministres du 23 mai dernier, le gouvernement a de nouveau adopté une troisième loi de finances, arrêtée à la somme de deux mille sept-cent-quinze milliards soixante-six millions de francs CFA (2.715.066.000.000 FCFA).

« De toutes les dépenses prévues au budget, seules celles de rémunération des personnels de l’État et des charges financières de la dette ne subissent pas de modification. Les autres dépenses, tant de fonctionnement que d’investissement, ont été révisées, plus souvent à la baisse qu’à la hausse », a indiqué le ministre lors de sa présentation du nouveau projet de loi devant les députés nationaux.

« La loi de finances rectificative à laquelle a recours le gouvernement a pour but de conserver l’équilibre budgétaire et d’être en adéquation avec la situation économique réelle du pays », avait expliqué le porte-parole du gouvernement, Bienvenu Okiémi, à l’issue de la réunion du conseil des ministres le 23 mai à Brazzaville.

Les recettes issues de l’exploitation pétrolière représentent plus de 60% du produit intérieur brut de la République du Congo et plus de 70% des recettes à l’exportation. La baisse continue du prix du baril met le pays en difficulté et l’oblige à recourir à l’épargne budgétaire accumulée ces dernières années.

(Avec Xinhua)

TAGS:
Photo du profil de Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils