home Congo Congo : le gouvernement attribue un permis d’exploitation pétrogazière à la société Wing Wah

Congo : le gouvernement attribue un permis d’exploitation pétrogazière à la société Wing Wah

Le gouvernement congolais a décidé vendredi d’attribuer à la société Petrochemical joint stock company Limited Wing Wah un permis d’exploitation des hydrocarbures liquides et gazeux dit « Banga Kayo ».

Réuni vendredi en conseil des ministres sous la direction du chef de l’Etat congolais Denis Sassou Nguesso, le gouvernement a adopté des projets de lois et de décrets parmi lesquels le permis attribué à la société Wing Wah.

Selon le ministre congolais de la communication, Thierry Moungalla, la société Wing Wah avait obtenu un permis d’exploration d’hydrocarbures liquides et gazeux en avril 2006. Le groupe contracteur Kayo est composé de la société Wing Wah (85%) et la Société nationale des pétroles du Congo (SNPC) avec 15%.

Le gisement « Banga Kayo » est « on shore » et se trouve au Sud-Est de la ville de Pointe-Noire. Il repose sur 460 puits répartis sur 46 plateformes avec des réserves estimées à 201 millions de barils pour une durée d’exploitation de 25 ans.

M. Moungalla a indiqué que le développement de ce projet qui créera environ 643 emplois pérennes, inclut la construction d’un certain nombre d’infrastructures, notamment une centrale électrique; des usines de traitement de gaz, de pétrole brut et des eaux usées; des pipelines de rejet, de collecte et de transfert du pétrole but; un pipeline d’huile et de gaz.

Le gouvernement congolais a en outre approuvé un projet de décret portant prorogation du permis d’exploitation d’hydrocarbures liquides ou gazeux dit « permis Kombi-Likalala-Libondo ».

Le ministre congolais de la Communication a rappelé que ce permis avait été attribué en 1995 à la société ELF Congo, devenue Total E&P Congo pour une vingtaine d’années. « Cette première échéance étant arrivée à expiration, la société Total E&P Congo a sollicité le 1er juin 2015 sa prorogation pour une durée de 5 ans », a-t-il affirmé.

Par ailleurs, le gouvernement congolais a adopté des projets de lois portant approbation du contrat de partage de production Marine VI Bis, signé en 2015 entre le Congo, la SNPC et la société Eni Congo ; de l’avenant n°5 au contrat de partage de production haute mer signé en 2015 entre le Congo, la SNPC et les sociétés Total E&P Congo et Chevron Overseas Congo Limited.

TAGS:
Photo du profil de Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils