Congo : le gouvernement appelle les ex-miliciens Ninja à sortir de la forêt

Congo : le gouvernement appelle les ex-miliciens Ninja à sortir de la forêt

Le porte-parole du gouvernement congolais Thierry Moungalla a appelé jeudi les ex-miliciens Ninja de l’ancien chef-rebelle, le pasteur Ntumi, à sortir de la forêt et cesser toute exaction sur la population du département du Pool, au sud de la capitale Brazzaville.

« Ce que le gouvernement peut aujourd’hui dire à nos frères embusqués dans la forêt, c’est de sortir de la forêt. Rien de politique, rien de juridique n’est à craindre à partir du moment où il y a une reddition en bonne et due forme. Donc j’appelle les ex-combattants concernés plutôt que de tenter de survivre en posant des actes qui relèvent d’exactions criminelles, je les appelle à sortir de la forêt », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse.

A l’origine des violences armées dans les quartiers sud de Brazzaville en avril dernier, les ex-miliciens Ninja, traqués par la force publique, se livrent à des exactions sur les transporteurs et les voyageurs qui circulent sur la route nationale 1 (RN1) dans le département du Pool.

En juin dernier, ces ex-miliciens ont incendié neuf camions de transport, après avoir dépouillé les occupants de leurs biens.

« Il s’agit manifestement d’ex-combattants qui avaient fui avec le pasteur Ntumi et qui sont en cavale, soit avec lui, soit à cause de lui. Ce n’est pas là un problème politique, mais du banditisme. Ils s’en prennent à ces moyens de transport pour essayer de manger. Ils ont faim, ils sont dans la forêt », a expliqué M. Moungalla.


Tags assigned to this article:
CongoGouvernement

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils