Congo : Le général Norbert Dabira transféré à la maison d’arrêt de Brazzaville après avoir passé plus d’un mois à la DGST

Général Norbert Dabira

Le Général Norbert Dabira ©DR

Après avoir passé plus d’un mois dans une cellule de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), le général congolais à la retraite, Norbert Dabira a été transféré et placé en détention à la maison d’arrêt de Brazzaville mardi 6 février. Ce transfert a été décidé par le procureur de la République, André Oko Ngakala, à l’issue d’une audition qui a duré moins d’une heure.

Il est soupçonné d’avoir fomenté un projet de coup d’État contre Denis Sassou Nguesso.

Durant ses vingt-six jours de détention à la DGST, le général Dabira, ancien haut-commissaire à la réinsertion des anciens combattants, recevait la visite de sa famille. Notamment celle d’un de ses neveux qui, trois fois par jour, lui apportait de la nourriture et du linge propre.

Son complice présumé, le général Ngatsé Nianga Mbouala, fraîchement limogé de son poste de commandant en chef de la Garde républicaine, « n’a toujours pas été interpellé, ni soustrait de la circulation », déplore-t-on dans l’entourage de Dabira.

Germaine Mapanga 

les Echos du Congo Brazzaville

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
BrazzavilleCongomaison d’arrêtNorbert Dabira

Related Articles

VIDÉO – Congo: Antoinette Sassou, agressée verbalement à Paris « pardonne à ses agresseurs »

Son affaire avait défrayé la chronique. Des activistes congolais de France, hostiles au pouvoir de Brazzaville, avaient produit un «concert

Congo : passe d’armes entre le PSDC et le procureur de la République sur l’affaire Mokoko

Suite aux propos tenus par l’opposant Clément Miérassa dans un journal de la place, fustigeant l’arrestation du général Jean-Marie Michel

Médiateur, Sassou Nguesso à l’écart du sommet sur la crise libyenne

Emmanuel Macron peut-il organiser un mini sommet sur la crise libyenne à Paris, sans Denis Sassou Nguesso, qui a été

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils