Congo : Le Général Norbert Dabira au gnouf pour tentative de «coup d’Etat»

Général Norbert Dabira

Le Général Norbert Dabira ©DR

Un officier de l’armée congolaise, proche du président Denis Sassou Nguesso, soupçonné d’avoir tenter de renverser le régime, a été interpellé à Brazzaville

Le général Norbert Dabira « a été interpellé hier (mercredi) par la police. Il a passé la nuit à la DGST (Direction générale de surveillance du territoire) et s’y trouve encore pour interrogatoire », a indiqué sous couvert d’anonymat à l’AFP une source proche de cet officier.

« Il semblerait qu’il a voulu renverser le pouvoir en 2017 », a-t-elle ajouté sans plus de précision.

Relayée abondamment par les réseaux sociaux depuis 24 heures, la nouvelle de l’arrestation du général Dabira a été confirmée jeudi à l’AFP par une source policière.

Âgé de 69 ans, originaire de la Cuvette (nord) comme M. Sassou Nguesso dont il est très proche, le général Dabira est un ancien inspecteur des Forces armées congolaises et un ex-Haut Commissaire chargé de la réinsertion des ex-combattants. Il est propriétaire d’une chaîne de télévision, Digital radio télévision (DRTV).

L’interpellation du général Dabira intervient alors que des opposants accusés de troubles à l’ordre public et d’atteinte à la sûreté intérieure de l’État sont en détention depuis plusieurs mois sans jugement.

Parmi eux figurent le général Jean-Marie Michel Mokoko, 70 ans, ancien chef d’État-major de l’armée congolaise et l’ancien ministre André Okombi Salissa, tous deuxcandidats malheureux à la présidentielle contestée de 2016.

Ces derniers pourraient être jugés au courant du premier trimestre 2018, selon le souhait du président Sassou Nguesso.

Avec AFP

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale. Des guerres et conflits à la politique, au sport, au spectacle jusqu’aux grands développements en matière de santé, de sciences ou de technologie.


Tags assigned to this article:
CongoNorbert Dabira

Related Articles

Brazzaville: une maman assassine ses deux enfants, le père ne leur ayant pas acheté des jouets

Les traditions qui rythment la vie sociale peuvent, parfois, être à l’origine de drames familiaux. Une jeune maman s’est révoltée

Le Congo appelle les journalistes au respect du pluralisme

Le président du Conseil supérieur de la liberté de communication (CSLC), Philippe Mvouo, a eu le 5 août une séance de travail

Troubles de lundi à Brazzaville : 55 suspets présentés à la presse

Le président de la Commission mixte d’enquête, Thomas Bakala Mayinda, a fait mercredi un bilan provisoire des opérations qui ont

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils