Congo : Le général Dabira face à la cour d’appel de Brazzaville

Général Norbert Dabira

Le général congolais Norbert Dabira est soupçonné d’avoir fomenté un projet de coup d’État contre le président Denis Sassou Nguesso.

Le général Norbert Dabira sera face à la cour d’appel de Brazzaville qui siège ce mardi 15 mai 2018, en session criminelle.

L’ancien haut-commissaire à la réinsertion des anciens combattants est poursuivi pour « atteinte à la sécurité intérieure de l’État ».

Le 11 janvier dernier, Norbert Dabira a été placé en détention parce que les renseignements intérieurs auraient intercepté une conversation entre le général et le commandant en chef de la garde républicaine, Ngatsé Nianga Mbouala.

Dans cet échange, il se préparait un coup d’Etat. L’avion du président Denis Sassou Nguesso devait être abattu en plein vol, au retour d’un séjour dans son fief d’Oyo.

Le général à la barbe blanche, Ngatsé Nianga Mbouala lui, avait été limogé, mais n’est pas inculpé, il doit d’ailleurs comparaître en qualité de témoin.

Le général Dabira est jugé en procédure de crime flagrant.

Selon une source judiciaire, l’instruction se fera à la barre. Le procès pourrait durer 2 jours.

Rappelons que dans cette affaire, c’est le général Nianga Ngatsé Mbouala, en son temps, commandant de la garde républicaine, qui a permis aux services de renseignements d’éventrer le complot, alors qu’il avait été approché pour faire partie des conjurés.

Avec Germaine MAPANGA / Les Echos du Congo Brazzaville 

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
CongoDabiraJustice

Related Articles

Le marché congolais sera inondé d’huile de palme

Le ministre de l’agriculture et de l’élevage, Rigobert Maboundou, a déclaré le 7 février dernier à Oyo, localité située à

Congo : Total va continuer à accompagner le pays dans son développement

Le directeur Afrique de Total, Guy Maurice, a annoncé, le 25 janvier à Brazzaville, la poursuite des investissements et de

Mokoko « ne s’est jamais retiré de la course à la présidentielle » au Congo

Contrairement aux rumeurs faisant écho du retrait du candidat Jean-Marie Michel Mokoko de sa participation au scrutin du 20 Mars

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils