Congo : le festival panafricain de la musique prévu en juillet prochain

Fespam

©DR

Le commissaire général du Festival panafricain de musique (Fespam), Hugues Gervais Ondaye, a rencontré, le 16 janvier à Brazzaville, les directeurs des hôtels, agences de voyage et de tourisme, ainsi que des compagnies aériennes, pour les informer des innovations et réformes engagées dans la prochaine édition.

Parmi les innovations figure, entre autres, la mise en place du site web www.fespam.africa. Ce site recouvre les différentes missions du Fespam, notamment les missions politique, culturelle, artistique et touristique. On y trouve aussi des portails pays, des informations des différents artistes, des éditions antérieures du Fespam, etc.

Hugues Gervais Ondaye a indiqué que la dimension touristique a été laissée aux partenaires. Il leur a demandé d’être un peu plus flexibles pendant les éditions de Fespam, en proposant des prix préférentiels pour les festivaliers. Il les a également informés de la mission de prospection qu’effectueront les tour-opérateurs à Brazzaville.

« Nous leur avons annoncé qu’il y a des tour-opérateurs qui ont contacté le Fespam et qui veulent bien travailler avec eux. Il y aura donc une mission de prospection de ces tour-opérateurs pour travailler sur le package Fespam. Aussi, le Fespam pourrait accorder les facilitations au travers des visas et le traitement particulier dans les sites d’accueil, notamment l’aéroport, le Beach », a fait savoir le commissaire général.

Hugues Ondaye a rassuré ses partenaires de la tenue effective de cet événement cette année. « Le Festival panafricain de musique aura lieu. D’ici là, nous aurons une session du comité de direction qui va décider des nouvelles dates. Ce qui est sûr, c’est que le mois du festival est connu, c’est le mois de juillet. Nous devrons tous lutter ensemble pour que le Fespam n’échoue pas, c’est l’une des exigences de l’Union africaine. Nous devrons nous y atteler pour éviter de toujours recevoir des blâmes comme cela arrive à chaque édition », a t- il dit.

Satisfait de cette communication, le directeur général du groupe Pefaco hotels, Alexandre Becher, a félicité l’initiative. « Cette préparation montre une vraie volonté de vouloir réussir cette édition. C’est un joli rayonnement international de l’Afrique mais, c’est aussi un moyen de faire découvrir et attirer de nouveaux visages au Congo, montrer que l’Afrique a des talents à peine croyables. Je pense que cette année, l’édition tombe à merveille. C’est une très belle initiative du ministère de nous demander d’apporter nos contributions à la bonne réussite de ce festival », a-t-il indiqué.

Rosalie Bindika 

Adiac-Congo

Adiac-Congo

L’Agence d’information d’Afrique Centrale


Tags assigned to this article:
AfriqueCongoFespamMusique

Related Articles

Congo : la Commission électorale interdit les téléphones et appareils photo dans les bureaux de vote

Henri Bouka, le président de la Commission nationale électorale indépendante (CNEI) du Congo Brazzaville se veut ferme. S’entretenant mardi avec

La crise financière et les négociations avec le FMI ont marqué l’économie congolaise en 2018

La crise économique qui gangrène le Congo depuis la chute des prix des produits pétroliers, principale ressource économique du pays,

Congo – Promotion de la femme : préparation d’une campagne d’explication de la loi sur la parité

La ministre de la Promotion de la femme et de l’intégration de la femme au développement, Inès Bertille Nefer Ingani,

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils