Congo : Le Congo va s’inspirer du Rwanda pour sécuriser ses recettes publiques

Calixte Nganongo :

Le ministre congolais des finances, du budget et du portefeuille public, Calixte Nganongo

Le ministre congolais des Finances et du Budget, Calixte Nganongo a déclaré, mercredi à Brazzaville, que numériser le secteur des finances publiques est un impératif qui permettra au Congo de garantir la traçabilité de ses recettes à l’exemple du Rwanda, à l’issue de la réunion du comité de pilotage du système d’information avec les différentes régies financières et les directions sous tutelle.

‘’Le Congo est très en retard en matière de transparence dans la circulation des ressources financières publiques. Il est aujourd’hui inacceptable que les différentes opérations financières continuent de se faire de manière manuelle, avec tous les risques de trafic, de manipulation des chiffres, de détournement et de corruption que cela peut comporter‘’, a expliqué Calixte Nganongo.

Il faut à présent aller, a insisté Calixte Nganongo, à la concrétisation de cette transparence des recettes de l’Etat qui souffre encore des survivances de la gabegie financière qui gangrène les régies financières. ‘’Au moment où la transparence dans les recettes de l’Etat dans d’autres pays de la sous-région devient un véritable outil de développement, le Congo continue à tirer la queue de la roue ‘’, a souligné M. Nganongo.

‘’Au niveau des pays voisins, il y a des publications sur les recettes de l’Etat alors que chez nous, c’est encore quelque chose d’extraordinaire. Nous avions fait venir des équipes d’experts rwandais sur place qui ont animé un séminaire où ils ont donné un aperçu de ce qui se passe là-bas. Aujourd’hui, il y a des parlementaires congolais des commissions Economie et finances de l’Assemblée et du Sénat qui sont en séjour au Rwanda pour se convaincre que ce pays est très avancé dans ce domaine ‘’, a précisé le ministre congolais des Finances et du Budget.

L’exigence de réformes qui corrobore avec les instructions du Fonds monétaire international (FMI,) dans la perspective d’un accord financier, devrait inscrire le Congo sur la voie d’une gestion moderne des deniers publics grâce à la numérisation interconnectée de l’ensemble du système des recettes de l’Etat.

A l’issue de cette cinquième réunion du comité de pilotage du système d’information, les participants se sont convenus d’enclencher le processus de numérisation des recettes de l’Etat avec un délai de finalisation projeté pour la fin de cette année.

Depuis le début de l’année 2018, le Congo s’est lancé dans une opération de redressement de son économie. Cet élan est insufflé par la série de réformes enclenchées dans divers secteurs de l’Etat dont le secteur de l’économie et des finances.

Avec PANA

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
Congorecettes publiquesRwanda

Related Articles

Décès à Brazzaville de Lambert Kabako : L’orchestre Les Bantous de la capitale a perdu l’un de ses piliers

Auteur du tube «Osala ngai nini» publié en 1981 et l’un des piliers du mythique orchestre Les Bantous de la

Congo-Brazza: Alain Akouala à la recherche d’un modèle économique national

Pas de guerre gagnée mais juste une avancée sérieuse dans la recherche du nouveau mode économique nationale. Le gouvernement qui

Congo : un train de marchandises incendié à Kinkembo, plusieurs morts

De source proche du Chemin de fer Congo-Océan, des ex-ninjas ont attaqué puis mis le feu, le vendredi 30 septembre,

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils