Congo: le clan Sassou N’guesso plaide pour une «nouvelle République»

Congo: le clan Sassou N’guesso plaide pour une «nouvelle République»

Denis Christel Sassou N'guesso

Le député d’Oyo, Denis Christel Sassou N’Guesso, à Dolisie le 4 juillet 2015|DR

Denis-Christel Sassou-Nguesso, fils du président Sassou-Nguesso, accompagne son père dans son projet de vouloir modifier la Constitution dans la perspective de la présidentielle de 2016. A la tête d’une Dynamique pour l’émergence d’une nouvelle République, « Kiki le pétrolier » – pour les intimes -, est allé animer un meeting ce week-end à Dolisie, fief du premier parti d’opposition pour mobiliser les populations derrière le projet de changer la Constitution.

Sur la grande banderole, déroulée derrière le podium où se sont produits les orchestres qui ont animé le meeting de la Dynamique pour l’émergence d’une nouvelle République, on pouvait lire « Une nouvelle République pour des institutions fortes et modernes ».

Parrain de ce mouvement, Denis-Christel Sassou-Nguesso a défini la forme même de cette nouvelle République qu’il appelle de ses vœux : « Il ne s’agit pas uniquement d’un changement de Constitution, encore moins d’une révision de la Constitution existante. Il s’agit de la refondation de notre République, de nos institutions et avant tout de notre pratique collective de la politique. »

La Dynamique, qui veut d’une nouvelle Constitution, appelle les Congolais à participer au dialogue. L’opposition, quant à elle, exige la présence de la communauté internationale à ce dialogue. Pascal Tsaty Mabiala de l’Union panafricaine pour la démocratie sociale (UPADS) invite le pouvoir à retirer simplement son projet de vouloir changer la loi fondamentale : « Dans les grands pays démocratiques, quand le président lance un projet qui requiert le consensus, s’il n’y a pas de consensus, il retire ce projet. Le président pouvait simplement retirer[son projet] et nous pensons qu’il a encore le temps de le faire. C’est l’appel que je lance au président. »

De l’appel de l’opposition, le dialogue va baliser le chemin du référendum.

Par RFI


Tags assigned to this article:
CongoConstitutionSassou N'guesso

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils