Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

Congo

Congo: le budget de l’Etat exécuté 31 mars 2019 à 23% de recettes et 18,5% de dépenses

Calixte Nganongo

Le ministre des finances et du budget, M. Calixte Nganongo

Le gouvernement congolais a annoncé, mercredi à Brazzaville, que le budget de l’Etat a été exécuté en recettes à la somme de 474,9 milliards de F CFA, soit 23% des prévisions, et en dépenses, à la somme de 289,1 milliards, soit 18,5% des prévisions, ce qui dégage un solde global excédentaire de 185,8 milliards de F CFA.

‘’ Au 31 mars 2019, il a été exécuté en recettes à la somme de 474,9 milliards de F CFA, soit 23% des prévisions, et en dépenses, à la somme de 289,1 milliards, soit 18,5% des prévisions, ce qui dégage un solde global excédentaire de 185,8 milliards de FCFA ‘’, a déclaré le ministre congolais des Finances et Budget, Calixte Nganongo, lors de la réunion du Conseil des ministres.

Calixte Nganongo a rappelé que le budget de l’Etat avait été voté en recettes et en dépenses respectivement à 2 067 milliards de F CFA et 1563,6 milliards de F CFA.

Selon lui, une analyse globale de la situation aboutit aux constats suivants : un faible niveau de réalisation des recettes hors pétrole, situation dont les pouvoirs publics espèrent la correction, et ce grâce à la poursuite de la mise en œuvre des réformes engagées en 2018 pour améliorer le niveau de leur recouvrement ; une plus grande maîtrise des dépenses, grâce à plusieurs mesures, parmi lesquelles on peut citer, outre l’amélioration du niveau de recouvrement des recettes, la mise en œuvre de la réserve de précaution de 20% sur les crédits annuels.

Le solde primaire de base hors pétrole, toujours déficitaire, indique la persistance de la dépendance du budget au pétrole, ce qui renforce la détermination des pouvoirs publics à poursuivre la mise en œuvre de la politique de diversification économique, placée au cœur des objectifs du gouvernement.

Analysant ces performances en les mettant en corrélation avec les perspectives futures, le ministre congolais des Finances et du Budget a présenté aux membres du Conseil des ministres le Cadre budgétaire à moyen terme 2020-2022.

Maillon essentiel du processus de préparation du budget de l’Etat, ce cadre a deux objectifs majeurs : premièrement, fixer la contrainte financière en indiquant le besoin et la capacité de financement, en tenant compte des hypothèses économiques réalistes, et ce sur une période minimale de trois ans ; deuxièmement, anticiper la trajectoire de recettes et des dépenses, en fonction de l’orientation budgétaire définie.

Avec PANA 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Pointe Noire

Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air France...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils