Congo : l’Arabie saoudite prête à investir dans le pétrole et l’agriculture

Le président congolais Denis Sassou-Nguesso, en visite en Arabie saoudite, et le roi d'Arabie saoudite Salman Bin Abdelaziz Al Saoud

Le président congolais Denis Sassou-Nguesso, en visite en Arabie saoudite, et le roi d’Arabie saoudite Salman Bin Abdelaziz Al Saoud

Le président congolais Denis Sassou-Nguesso, en visite en Arabie saoudite, et le roi d’Arabie saoudite Salman Bin Abdelaziz Al Saoud, ont exprimé lundi leurs voeux de renforcer les relations de coopération entre les deux pays, notamment dans les domaines du pétrole et de l’agriculture, a-t-on appris de source présidentielle.

Les deux hommes d’Etat ont exprimé leur volonté de consolider la coopération bilatérale, notamment en œuvrant ensemble dans les domaines commercial, pétrolier et agricole, selon la même source.

Les deux parties ont également discuté de l’aide que l’Arabie Saoudite pourrait apporter au Congo à travers le Fonds saoudien de développement, qui finance par ailleurs divers projets à travers le monde.

Observateur au sein de l’Organisation des pays producteurs et exportateurs du pétrole (OPEP), le Congo tente de diversifier ses partenaires dans le domaine du pétrole en mettant en place une stratégie globale d’ouverture aux Etats du golfe.

Le président congolais est arrivé dimanche en Arabie saoudite pour une visite de 72 heures.

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
Arabie saouditeCongoSalman Bin Abdelaziz Al Saoud

Related Articles

Vive tension à Brazzaville après l’interdiction d’une manifestation de l’opposition

La contestation bat son plein choses, la résistance s’organise, #Brazaville #Congo #Sassoufit #iwiri @afpfr @RFI pic.twitter.com/GUP1QpZeBA — Perfect 242 (@blackosiris242)

Congo : Le célèbre faussaire opérant dans les banques, enfin, pris!

Sans doute que l’interpellation du célèbre braqueur qui opérait dans les banques, se faisant servir les salaires d’autrui, constitue un

Brazzaville: un autre drame a failli se produire à l’arrêt Jardin, à Makélékélé

Dimanche 21 décembre 2014, vers 17h, un taxi à bord duquel se trouvaient trois clients, déboulait sur l’avenue Gascogne, en

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils