home Congo Congo: l’ancien ministre Okiemy dénonce une «désinformation» de Brazza News à son encontre et compte porter plainte

Congo: l’ancien ministre Okiemy dénonce une «désinformation» de Brazza News à son encontre et compte porter plainte

L’ancien ministre, Bienvenu Okiemy
L’ancien ministre, Bienvenu Okiemy

L’arrestation du général Jean-Marie Michel Mokoko alias JM3 va t-il emporter d’autres personnalités politiques au Congo ? La presse congolaise proche de l’opposition va t-elle continuer à se livrer à e la désinformation comme le dénonce dans un courrier reçu par la rédaction d’Oeil d’Afrique, l’ancien ministre, Bienvenu Okiemy?

Dans une note intitulée « Halte à la diffamation comme arme politique », M. Okiemy a dénoncé la « diffusion d’une prise de position politique » sur le site web de Brazza News, qui lui a été attribuée.
 
« Le site Brazza News m’impute une déclaration » selon laquelle à la lumière de la procédure judiciaire engagée à l’encontre du général Jean-Marie Michel Mokoko , « le Congo est descendu bat », a indiqué l’ancien ministre congolais de la Communication.
 
M. Okiemy qui a fait remarquer la faute d’orthographe du mot « bat » dans le texte de Brazza News au lieu de « bas », a déclaré : « Je déments formellement et avec la plus grande énergie avoir tenu un tel discours ».
 
« Le site Brazza News s’est cru autorisé à utiliser mon image, sans autorisation, et à faire penser au public que, par le biais d’une interview, j’avais tenu de telles allégations. Je signale que je ne connais pas ceux qui tiennent ce site, nous ne nous sommes jamais rencontrés et que je n’ai jamais eu un contact avec eux ».
 
« A l’aune de mon héritage ancestral, je serais toujours reconnaissant au président Denis Sassou Nguesso de la confiance qu’il m’a toujours témoigné », a-t-il poursuivi.
 
A l’endroit de ses détracteurs, a-t-il dit : « Ceux-là même qui nous donnent, à longueur de journée des leçons de démocratie et de droit, devraient à mon sens, se faire beaucoup plus modestes et en profiter pour intégrer les notions d’éthique, de professionnalisme et de responsabilité ».
 
« De facto, je me donne l’opportunité de saisir en référé le juge afin que cette action de Brazza News en désinformation et diffamation cesse d’exister comme arme politique. En réalité, cette diffamation révèle le besoin d’éducation de Brazza News », a-t-il conclu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils