Congo : l’ancien ministre de la Justice, Jean-Martin Mbemba condamné à dix ans de prison

Jean-Martin Mbemba

L’ancien ministre de la Justice, Jean-Martin Mbemba

La justice congolaise a condamné vendredi 1er juin à dix ans de réclusion criminelle l’ancien ministre de la Justice, Jean-Martin Mbemba. Ce dernier était jugé depuis le 23 mai par contumace pour atteinte à la sécurité intérieure de l’État. Tandis que tous ses coaccusés qui ont comparu devraient bientôt recouvrer leur liberté. Ils ont été condamnés à cinq ans de prison, une peine qu’ils ont déjà purgée ou presque.

Après de longues heures d’attente, la cour a déroulé son délibéré après 23h30. L’ancien ministre Jean-Martin Mbemba a écopé de dix ans de détention criminelle, tout comme deux coaccusés jugés, eux aussi, par contumace. Ils ont tous été reconnus coupables d’atteinte à la sécurité intérieure de l’État.

Quatre autres accusés qui ont comparu devant la cour, dont le colonel de police Jean-Claude Mbango, jugés pour les mêmes motifs ainsi que pour vol qualifié, ont été condamnés à cinq ans et deux mois d’emprisonnement chacun. Une peine déjà purgée parce qu’ils sont détenus depuis 2013.

Maitre Thomas Djolani, qui les a défendus, salue une décision courageuse de justice. « La cour n’a pas voulu rater cette occasion pour redorer le blason de la justice de notre pays, parce qu’en réalité la balance qui symbolise la justice est un symbole très significatif, un symbole très important qui doit interpeller tout juriste de bonne foi. Cette décision, croyez-moi, ce ne sont pas seulement les clients qui ont gagné, mais c’est aussi la République », a-t-il souligné

Tous les accusés ont trois jours pour se pourvoir en cassation.

Avec RFI

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.



Related Articles

L’écrivain congolais Alain Mabanckou fait son entrée dans le Petit Larousse 2018

Le Petit Larousse 2018 compte l’écrivain congolais parmi les personnalités de référence. L’écrivain Alain Mabanckou a désormais sa place dans

Congo : Les retraités « maltraités » écrivent au président Denis Sassou Nguesso

Les retraités congolais ne supportent plus d’être à ce point maltraités. Pour ce faire entendre, les cheveux blancs ont écrit

Congo : Le MCDDI ouvre le bal des consultations initiées par le chef de l’État

Il est 16 heures 00, ce 20 mai, lorsque la délégation du MCDDI ( Mouvement congolais pour la démocratie et

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils