Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

Congo

Congo : la vente de la chloroquine est désormais soumise à l’ordonnance médicale

Le directeur de la pharmacie et du médicament, Dr Boniface Okouya a déclaré le 22 juillet à Brazzaville, que toute vente de médicaments dont principalement la chloroquine était désormais conditionnée à la présentation d’une ordonnance médicale signée par un médecin-prescripteur. Le comité interministériel veillera à l’application de cette directive dans toutes les pharmacies.

« Le combat contre les faux médicaments est un combat interministériel qui implique la main mise du ministère en charge de la santé, les douanes, la police judiciaire, le ministère du Commerce. Des ordonnanciers seront bientôt mis à la disposition des officines, pour une traçabilité et un meilleur suivi de la dispensation des médicaments », a révélé le docteur Boniface Okouya au cours d’une conférence de presse.

Il a expliqué que la direction de la pharmacie et du médicament, autorité nationale de réglementation pharmaceutique, avait déjà instruit aux grossistes répartiteurs de ne servir les psychotropes, les stupéfiants et le Tramadol qu’aux officines pharmaceutiques ayant des bons d’approvisionnement dûment signés par le service de réglementation pharmaceutique, la direction de la pharmacie et du médicament en l’occurrence.

Ce mode opératoire appuyé par la note circulaire 000015/ MSPPFIFD/CAB 2020 du 29 juin 2020 de la ministre de la Santé et de la population Jacqueline Lydia Mikolo, permettra d’épargner les populations des conséquences liées à l’utilisation de faux médicaments, la consommation excessive des psychotropes, des stupéfiants et du Tramadol vendu de façon illicite par des trafiquants véreux qui foulent au pied la réglementation au profit du chiffre d’affaires, sacrifiant ainsi la couche juvénile.

En outre, Boniface Okouya a tiré la sonnette d’alarme sur la vente de la fausse chloroquine au Congo, depuis l’apparition du coronavirus. « Une campagne de sensibilisation sera lancée pour permettre aux populations de faire le distinguo entre la vraie chloroquine et la fausse », a-t-il confié.

Le Congo qui a ratifié à l’Appel de Cotonou au Bénin en octobre 2009 visant à mettre un frein aux médicaments de la rue, s’apprête à signer la convention MEDICRIM avec 27 autres Etats au siège du Conseil de l’Europe.

Avec VOX Congo 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

Pointe Noire

Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air France...

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils