Congo : La session criminelle ouverte jeudi sans les grands dossiers attendus par les Congolais

Christian Oba, président de la Cour d’appel de Brazzaville.

Christian Oba, président de la Cour d’appel de Brazzaville. (au milieu) ©DR

La session criminelle s’est ouverte jeudi à Brazzaville pour deux mois, sans que les grands dossiers attendus par les Congolais, notamment ceux de deux candidats malheureux de la présidentielle de 2016, le général Jean-Marie-Michel Mokoko et l’ancien ministre André Okombi Salissa, ne soient à l’ordre du jour des assises, a-t-on constaté sur place.

Accusés pour atteinte, entre autres, à la sûreté de l’Etat et détention illégale d’armes de guerre, les deux candidats malheureux à la dernière élection présidentielle, détenus depuis plus d’une année, pourraient être jugés, même si leurs affaires ne sont pas affichées au tableau, a déclaré le président de la Cour criminelle, Christian Oba.

Parmi les 132 dossiers retenus à l’ouverture de cette session criminelle figure celui concernant l’ex-chef rebelle Frédéric Bintsamou alias pasteur Ntoumi.

Jean-Martin Mbemba, président de la Commission nationale des droits de l’homme, ancien ministre de la Justice et de la Fonction publique, en exil en France, est poursuivi pour atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat, complicité de détention illégale d’armes et munitions de guerre, devra lui aussi répondre devant la justice de son pays.

En exil lui aussi depuis quelques années, l’ancien vice-président du Conseil national des droits de l’homme, Me Maurice Massengo Tiassé, doit légalement répondre devant la justice pour atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat, détention illégale d’armes et munitions de guerre, complicité d’assassinat et complicité de destruction de biens mobiliers publics et privés.

Le journaliste Ghis Fortuné Bemba Dombé, poursuivi pour complicité d’atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat et détenu depuis plusieurs mois à la maison d’arrêt central de Brazzaville, devra aussi comparaître lors ce cette session criminelle.

Avec PANA

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.



Related Articles

Présidentielle au Congo : neuf candidats sur la ligne de départ

La Cour constitutionnelle de la République du Congo a annoncé dans un communiqué publié mercredi à Brazzaville qu’elle avait retenu

Congo – Brazzaville : la fièvre du portable

Objet incontournable du quotidien, le téléphone portable est très prisé des Congolais. Beaucoup en portent plusieurs sur eux. Combien ?

Congo: 4.125 passeports établis mais non retirés par leurs demandeurs

Alors qu’ils se plient parfois en quatre et remplissent les couloirs de la préfecture pour obtenir un passeport ordinaire de

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils