Congo: la sécurité dans les Grands Lacs au menu d’une visite d’un diplomate américain

Peter Pham et Sassou

Le chef de l’Etat congolais, président en exercice de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (Cirgl), a échangé, le 21 février à Brazzaville, avec Peter Pham.

Le nouvel Envoyé spécial des Etats-Unis dans la région des Grands Lacs, Peter Pham séjourne à Brazzaville, où il discuté de sécurité jeudi avec le chef de l’Etat congolais, Denis Sassou N’Guesso, président en exercice de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (Cirgl). 

« Je suis venu à Brazzaville pour se faire une idée de la vision sécuritaire de la sous-région. J’ai tenu à commencer ma première tournée dans la région par Brazzaville pour rencontrer le président en exercice de la CIRGL afin de me faire une idée de sa vision pour la sous-région »., a indiqué le diplomate américain au terme d’une audience avec le président N’Guesso.

Outre son intérêt pour les questions de paix et de sécurité dans la région des Grands Lacs, Peter Pham a affirmé avoir échangé avec le président Sassou N’Guesso sur les relations Etats-Unis/Afrique.

« Les Etats-Unis d’Amérique sont toujours prêts à accompagner la paix et la stabilité en Afrique », a rassuré le nouvel Envoyé spécial des USA dans la Région des Grands Lacs.

Brazzaville est la première étape d’une tournée qui va conduire Peter Pham dans les autres pays de la région des Grands Lacs.

Avec APA 

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
CongoEtats-UnisPeter PhamSassou

Related Articles

Brazzaville et Paris redynamisent leur partenariat sanitaire

La République du Congo et la France ont convenu de redynamiser leur coopération dans le secteur de la santé en

Congo – Brazzaville : Les passeports diplomatiques crispent Paris

La France, qui s’inquiète de plus en plus de la hausse exponentielle de passeports diplomatiques accordés à des personnalités congolaises,

Congo-Brazzaville: Désormais, toutes les associations devront accompagner le gouvernement

Quatre associations congolaises de défense des droits de l’Homme se sont inquiétées jeudi d’une « proposition de loi déterminant le régime

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils