Congo : La prévalence VIH-sida chez les professionnelles du sexe est largement au-dessus de la moyenne générale, 5,5%

VIH/SIDA

Test VIH/SIDA à Ndeeba, une banlieue de Kampala en Ouganda.

La prévalence VIH-sida chez les professionnelles du sexe est largement au-dessus de la moyenne générale, 5,5%. Ce chiffre très alarmants a été décliné par le coordonnateur pour le bien-être familial (ACBF), Clément Mvembé, lors de la signature des conventions entre ASI et les centres de santé intégrés en vue du projet Renforcement de l’accès à des services de santé de qualité pour les filles en situation de vulnérabilité et les professionnelles du sexe (PS) à Brazzaville et Pointe-Noire.

«D’après une enquête comportementale couplée à la sérologie VIH chez les professionnelles de sexe HS des détenus du Congo menée en 2012 par l’ACBF, la prévalence VIH-sida chez les professionnelles du sexe est largement au-dessus de la moyenne générale, 5,5% », a déclaré le coordonnateur de l’ACBF, Clément Mvembé.

Sensibilisant le public à cette situation, il a souligné que les PS vivent dans un environnement insalubre lié à leur condition. Avec des grossesses non suivies, elles se distinguent par l’utilisation des médicaments contrefaits, facilitant ainsi les infections au paludisme, au VIH-sida et à la tuberculose.

On note chez les jeunes filles mineures en situation de prostitution de survie, l’accès inégal aux soins de santé et près de la moitié (75%) déclare ne pas avoir accès à des services de santé, d’après une enquête menée par ASI en 2014, a ajouté Clément Mvembé.

Pays de 4 millions d’habitants, le Congo a engagé une lutte sans merci contre la pandémie du Sida. Les pouvoirs publics ont mis en place des Centres de traitement ambulatoires (CTA) dans toutes les capitales départementales du pays.

Le Congo devrait comme les autres pays poursuivre l’accélération de la prévention du VIH, le dépistage et le traitement afin de mettre un terme à l’épidémie de sida en tant que menace pour la santé publique d’ici 2030 et garantir que les générations à venir naîtront sans VIH.

Avec Germaine MAPANGA / Les Echos du Congo Brazzaville

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
CongoVIH-Sida

Related Articles

Congo: Plus de 60 milliards FCFA pour améliorer les services de santé maternelle

Le ministre de la Santé, François Ibovi, a lancé, le 17 février à Brazzaville, en collaboration avec les partenaires internationaux,

Congo : Deux élèves foudroyés à l’école du marché de Dolisie

La forte pluie qui s’est abattue sur la ville de Dolisie, la capitale départementale du Niari (sud) et environs dans

Congo : Le vice-président du Sénat victime d’un accident grave à Mont-Belo

L’information vient de parvenir à la rédaction des Echos du Congo Brazzaville. Depuis quelques heures, les sénateurs congolais sont dans

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils