home Politique Congo : La population du Pool vote Sassou aux présidentielles de 2016

Congo : La population du Pool vote Sassou aux présidentielles de 2016

Le Pool, le Président Denis Sassou N’Guesso a eu une rencontre citoyenne avec les populations de ce département, le 27 juin 2015 à Kinkala.
Le Pool, le Président Denis Sassou N’Guesso a eu une rencontre citoyenne avec les populations de ce département, le 27 juin 2015 à Kinkala.

En visite de travail dans le Pool, le Président Denis Sassou N’Guesso a eu une rencontre citoyenne avec les populations de ce département, le 27 juin 2015 à Kinkala. Au cours de ce face-à-face, les fils et filles du Pool ont vivement salué les efforts que le gouvernement entreprend dans la construction des infrastructures en vue de l’amélioration des conditions de vie des populations congolaises en général et de celles du Pool en particulier. Ils ont souhaité que ces efforts se poursuivent.

La rencontre citoyenne a été très ouverte, au regard du nombre des intervenants. Les natifs Pool, qui ont chaleureusement accueilli le Chef de l’Etat depuis Mindouli, ont reconnu que leur département avait connu un changement tangible. Ceci, grâce au vaste programme de développement du pays, appelé «municipalisation accélérée». La municipalisation accélérée du Pool, faut-il le rappeler, a mobilisé plus de 530 milliards de francs CFA, reposant sur la construction d’édifices publics ; l’électrification et l’adduction d’eau potable ; l’aménagement des routes et des sites touristiques ; la construction des ponts, ainsi que d’autres ouvrages dans tous les treize districts que compte le département.

Parmi les projets à réaliser, on peut citer la construction des établissements scolaires et sanitaires dans tous les districts du département ; la réhabilitation et l’équipement de l’hôpital général de Kinkala ; la construction et l’équipement des centres de santé intégrés (CSI), des sièges de la préfecture, du conseil départemental, des 13 sièges de sous-préfectures et des communes urbaines du Pool ; la réhabilitation des centres de métiers de Kinkala et Boko ; la construction de l’aéroport de Kindamba, de l’hôtel de police et de la maison d’arrêt de Kinkala ; l’aménagement de plusieurs routes en vue de favoriser la fluidité du trafic routier dans le département ; la construction des logements sociaux à Kinkala et Kindamba, du palais royal de Mbé ; l’électrification et l’alimentation en eau potable des différents districts ; la construction d’un marché à étage (R+1) à Kinkala et d’autres marchés dans les autres districts; etc.

«Hier, Kinkala était dans le noir et manquait d’eau potable. Pour partir de Brazzaville pour Kinkala, on passait plus de huit heures du temps. Aujourd’hui, Kinkala est devenue une ville, l’électricité est en permanence, l’eau coule dans les robinets. Tout ceci grâce à vous, Monsieur, le Président de la République. Nous vous en remercions infiniment», a déclaré Chantal Kanda.

Gomez de Makonda a indiqué au Chef de l’Etat que les symboles qui lui ont été remis, le 26 juin à Mindouli, avaient une grande signification. «Monsieur le Président, à travers les rencontres citoyennes et les consultations nationales que vous avez eues avec les Congolais, vous savez déjà qui est qui. Nous sommes conscients de votre volonté d’amener le Congo plus haut. C’est pour cette raison que les populations du Pool vous ont remis ces symboles pour vous permettre d’escalader les montagnes. Le ’’ngondi’’ qui vous a été remis sert à monter plus loin dans les palmiers», a-t-il expliqué.  

Les femmes leaders du Pool ont aussi dit leur engagement d’œuvrer aux côtés du Chef de l’Etat pour garantir la paix dans le pays. «Monsieur le Président de la République, les choses sont en train de se faire. Les mamans sont contentes, très contentes. Nous vous rassurons que vous pouvez conter sur nous pour garantir la paix dans le Pool. Nous, femmes du Pool, ne voulons plus courir et dormir dans des forêts. Nous disons : Merci Monsieur le Président de la République, pour tout ce que vous faites pour le pays en général et pour le Pool en particulier», a dit la représentante des femmes leaders du Pool.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le discours le plus pathétique a été celui des ex-combattants Ninjas. Ces derniers ont réaffirmé leur engagement de ne plus accepter d’être manipulés par les «ennemis du Congo»  et ont réitéré leur soutien au Président de la République. Leur déclaration a été lue Saturnin Tambiki. Dans cette déclaration, les ex-Ninjas affirment que le peuple congolais est très heureux de constater que le Président Denis Sassou N’Guesso a ramené la paix sur l’ensemble du territoire national. Pou cela, les populations du Pool lui expriment leur reconnaissance, car ce département a souffert des événements douloureux en 1993-1994, en 1997 et en 1998-1998. Saturnin Tambiki a reconnu qu’aujourd’hui la paix règne dans le Pool. Ainsi, il est hors de question que cette paix soit remise en cause. «Si hier les auteurs des guerres ont manipulé la jeunesse du Pool, aujourd’hui la jeunesse du Pool s’oppose et s’opposera fermement à toute manœuvre visant à reconduire le pays dans la guerre, avec son concert de misère. Nous, ex-combattants Ninjas, qui avons fait le choix définitive de la paix, dénoncerons et combattrons les ennemis de la paix, qui sont en fait que les ennemis du Congo», a-t-il dit à vive voix. Il a ajouté que tous ceux qui veulent prendre le pouvoir doivent désormais aller directement au palais du peuple, plutôt que d’entrainer les populations du Pool dans de guerres inutiles.  «Nous accompagnerons le Président Denis Sassou N’Guesso dans sa forte volonté de sortir le pays du sous-développement, pour un Congo nouveau, où la jeunesse pourra s’épanouir. Monsieur le Président, les ex-combattants ne seront plus manipulés dans le département du Pool (…) Celui qui a besoin de votre fauteuil, qu’il aille le prendre au palais du peuple, mais plus jamais dans le département du Pool», conclut la déclaration.   

Les ex-Ninjas se sont prononcés en faveur du changement de la constitution, indiquant que la constitution actuelle, adoptée au sortir des conflits armés de 1997 et 1998-1999, a déjà fait son temps et qu’il mérite d’être révisée. Une nouvelle constitution est nécessaire pour donner naissance à une nouvelle dynamique dans le pays, a souligné M. Tambiki.

Par ailleurs, les populations du Pool ont présenté plusieurs doléances, indiquant que les populations de certaines localités ne bénéficient pas encore de ces efforts. C’est le cas des populations du district de Boko où Marie-Jeanne Kouloumbou a souligné plusieurs difficultés dans lesquelles vivent les populations, dont celle liée au mauvais état des voies de communication.

Dans sa réponse, le Chef de l’Etat a pris acte de l’engagement pris par les ex-Ninjas de ne plus être manipulés. «C’est l’histoire que nous faisons. Je garde ce document, je le garderai soigneusement», a dit Denis Sassou N’Guesso. Ensuite, il a expliqué que les doléances qui ont été posées trouveront leurs solutions, conformément au programme du développement du gouvernement et de la municipalisation accélérée. Le Chef de l’Etat a tenu à rappeler aux populations du Pool que les difficultés qu’elles connaissent sont les mêmes dans les autres départements du pays. Le gouvernement tient à apporter de solutions au fur et à mesure. Cependant, ceci ne peut se faire que dans la paix. D’où la nécessité de sauvegarder la paix et les autres acquis déjà enregistrés dans le pays.    

 
Gos-Gaspard Lenckonov
© Congo-site

 

One thought on “Congo : La population du Pool vote Sassou aux présidentielles de 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils