Congo : La popote, un casse-tête ?

©DR

Se retrouver en famille, faire sauter les aliments, voir les siens se régaler autour d’un délicieux plat chaud, franchement, c’est sympa ! Moins drôle cependant de voir comment certaines familles peinent à accorder leurs violons pour offrir aux leurs, jour après jour, ce tableau enviable. Sujet sensible, la popote est pourtant dans notre société l’un des fondamentaux des ménages.

Négliger son importance, c’est perdre l’équilibre fondamental du foyer. S’en préoccuper, c’est prendre le risque d’effleurer l’intimité de nos concitoyens tout en soulevant moult émotions liées à une gestion laborieuse chez les uns et aisée pour les autres.

Dans ce dossier à la une du journal, nous avons justement pris ce risque. Encore plus significatif à la veille des préparatifs de la rentrée scolaire, encore un problème à régler dans les trois semaines et qui va bousculer les budgets, déjà mis à mal chez certains… Mais que faire dans ce cas ?

On conviendra que parler de la gestion de la popote d’un ménage renvoie naturellement au revenu et de fait à sa gestion globale. Vaste préoccupation pour nombre d’entre nous. À travers les témoignages recueillis, c’est aussi le portrait de notre société avec ses contradictions, ses fantaisies, son manque de confiance, sa lutte quotidienne pour la survie, qui est peint.

Meryll Mezath

Adiac-Congo

Adiac-Congo

L’Agence d’information d’Afrique Centrale


Tags assigned to this article:
Congopopote

Related Articles

Congo : une « marche pour la parité » à l’occasion de la célébration de la Fête internationale de la femme

Plus de 20.000 femmes de tous les horizons, vont participer mercredi à une grande marche dite « marche pour la parité »,

Congo : des licenciements en masse dans les sociétés pétrolières

La crise du secteur pétrolier du Congo pousse plusieurs sociétés de la filière à réduire leur charge par des licenciements,

Congo : des médias reçoivent le soutien du ministre Thierry Moungalla

Le ministre de la Communication et des Médias, Porte-parole du gouvernement, Thierry Lézin Moungala,  a échangé du 9 au 10

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils