Congo : la police saisit du matériel explosif destiné au terrorisme

Congo : la police saisit du matériel explosif destiné au terrorisme

Image d’archive|DR

Image d’archive|DR

La police congolaise a annoncé lundi avoir mis la main sur du matériel destiné à des actes terroristes, qui devaient être perpétrés dans certains milieux publics à Brazzaville et Pointe-Noire, deux villes principales.

Cette saisie a été faite lors d’une perquisition effectuée récemment au domicile d’un chef de gang dénommé « les araignées », un gang qui sème la terreur dans les quartiers de la périphérie sud de Brazzaville, capitale congolaise, a affirmé le porte-parole de la police nationale, le colonel Gilles Moukala Tsoumou, au cours d’un point de presse.

« Ces jeunes qui sont certainement au service des forces du mal, projetaient de faire sauter certains lieux publics en commençant par des stations

d’essences », a déclaré M. Tsoumou.

« La perquisition domiciliaire effectuée au domicile du chef de ce gang, nommé Bob, bien connu des populations de ces quartiers, a permis aux services de police de découvrir des pains de TNT, des cocktails Molotov et un bidon d’essence à moitié rempli », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, des investigations menées ont également révélé que le gang avait des ramifications à Pointe-Noire, capitale économique, où les services de police ont procédé à l’interpellation presque dans les même conditions, un groupe de jeunes munis des cocktails Molotov et dont le but poursuivi était presque le même.

Face à cette ramification des réseaux terroristes sur le sol congolais, M. Tsoumou a rassuré que toutes les dispositions sont en train d’être prise pour que tout le réseau soit démantelé et que les commanditaires soient identifiés.

« Pour la force publique, nous prendrons toutes les dispositions pour garantir la paix et la sécurité de tous et demandons », a-t-il rassuré, demandons en même temps le concours de tout le monde pour que ces genres de manœuvre soient démasquées.

A la question de savoir si les commanditaires ont été guidés par des motivations politiques, le porte-parole de la police nationale a fait savoir que l’enquête qui est en train d’être menée, permettra de déterminer les vraies raisons de cette action qu’il qualifie d’acte terroriste.

(Xinhua)


Tags assigned to this article:
CongoPoliceterrorisme

1 comment

Write a comment
  1. Likoko Ngatseke
    Likoko Ngatseke 11 août, 2015, 07:43

    Merci pour les informations que vous nous transmettent, et c’est a de faire preuve de discernement…
    Matondo.

    Reply this comment

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils