home Brazzaville, Congo, Politique Congo : La majorité présidentielle donne un contenu au dialogue politique en vue

Congo : La majorité présidentielle donne un contenu au dialogue politique en vue

Le secrétaire général du Parti congolais du travail (PCT) Pierre Ngolo a appelé le 4 février à Brazzaville,
Le secrétaire général du Parti congolais du travail (PCT) Pierre Ngolo .

Réunis en assemblée générale le 27 mars à Brazzaville, les partis et association de la majorité présidentielle ont planché sur l’organisation du dialogue politique envisagé dans le pays. A cette occasion, ils ont esquissé un projet d’ordre du jour de ce dialogue.

Pour la majorité présidentielle, le dialogue politique en perspective devrait s’articuler autour de deux questions essentielles qui polarisent la vie politique nationale depuis plusieurs mois, à savoir : la question de la gouvernance électorale et celle de la réforme institutionnelle.

En mettant en avant ces deux principales affaires, le rassemblement de la majorité présidentielle (RMP), avec à sa tête le parti congolais du travail (PCT), a démontré sa volonté de créer des conditions permissives pour amener le pays, dans un climat apaisé et consensuel, vers les prochains défis auxquels il doit faire face.

Sur la position de certains partis de l’opposition, qui d’ores et déjà semblent exclure sur la table de ce dialogue toutes les questions liées au changement de la constitution de 2002, André Ongania, président de la commission qui a réfléchi sur la quintessence donnée au dialogue, indiqué que la réforme institutionnelle ne portera pas exclusivement sur le changement ou non de l’actuelle lois fondamentale, mais plutôt sur tous les aspects visant l’amélioration du fonctionnement des institutions démocratiques du pays.

Loin d’être une ligne droite définitivement tracée, le canevas proposé par la majorité constitue est une démarche pour la conduite de ce dialogue.

Face aux divergences sur l’approche du dialogue, telle que définie par la majorité présidentielle, seuls les échanges qui en découleront permettront aux uns et aux autres de débattre sereinement des grandes questions d’intérêt général et d’envisager ensemble les solutions qui s’imposent, afin de conjurer le sort qui s’annonce à l’horizon implacable.

Considéré par le Président Denis Sassou N’Guesso comme outil de gouvernance et instrument concourant à la consolidation d’une démocratie apaisée pour autant qu’il contribue à transcender les divergences et à régler les contradictions sans accrocs, le dialogue revêt une dimension singulière, dans le contexte actuel de déchainement de passions sur la question de la constitution.

A l’heure de cette clarification de l’objet de ce dialogue, il appartient désormais aux états-majors de différentes forces vives de la nation, de se mettre en ordre de bataille et de bien le préparer pour qu’ils conservent toujours sa vocation de pilier de la concorde et de la paix dans une société où les acteurs politiques, très inventifs, n’ont toujours pas la force de tirer les enseignements de l’histoire de leurs pays qui se déroule devant eux.

Contrairement à l’opposition qui a exigé la convocation de ce dialogue avant le 31 mars de l’année en cours, le RMP n’a pas fixé une date pour la convocation de ces assises politiques. La réunion du RMP a été présidée par le secrétaire général du PCT, Pierre Ngolo.

© Congo-site

2 thoughts on “Congo : La majorité présidentielle donne un contenu au dialogue politique en vue

  1. La question que je me pose et que je pose aussi à l’opposition est: est-ce qu’ils savent le pourquoi font-ils la politique? Est-ce de laisser Ngolo leurs dicté le projet d’ordre du jour ou de travailler pour le bien être de la population(cause des échecs des dialogues précédents)?
    Je pense qu’on doit arrêter avec les gaminéries, le projet d’ordre du jour doit être défini par tous c-à-d que chaque parti viendra avec leurs suggestions d’ordre du jour et on adoptera , nous ne somme pas les enfants de Ngolo où il doit nous dicter un ordre du jour encore moins nous dicté la démarche! Vous opposition, on partant au dialogue, si vous partez lincher le cul de Ngolo, pas moi! On définit l’avenir nôtre pays alors soyons mature. La comédie à trop durer, il est temps de se réveiller et de prendre position.
    A cet effet, je propose que ce dialogue ait la même configuration que la conférence nationale( si l’on veut bien changer les choses au Congo)!

  2. Encore et encore la méthode pct de vouloir imposer non seulement à toute la classe politique, mais aussi au peuple du Congo l’ordre du jour de ce pseudo dialogue. Oui vous allez me dire c’est un projet, mais nous savons tous comment se passe avec le pct. Aussi n’oublions pas que le pct qui nous parle du dialogue aujourd’hui avait refusé le dialogue à l’époque de Mr Lissouba lorsque le mandat de ce dernier a terme, nous étions en pleine crise et que l’assemblée avait demandée le prolongement du pouvoir Lissouba, le pct était le seul parti à refuser cette proposition. Et voilà diable ce même pct qui demande aux autres un dialogue. Oui reconnaissant dans cette constitution il y a des articles à toucher afin de permettre aux institutions démocratiques de bien fonctionner, mais ce que le pct ne dit pas c’est que les articles sur la limitation d’âge et du nombre de mandat ceux ci sont intouchables et ne seraient l’être. Donc vous comprenez chers compatriotes le problème du pct n’est pas de savoir comment faire afin de permettre aux institutions du pays de fonctionner, mais le seul et unique problème du pct comment faire afin de permettre à leur montor qui non seulement est atteint par la limite d’âge et la limitation du mandat de se représenter. Voilà chers compatriote le seul souci du pct de nos jours. A bon entendeur, Salut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils