Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

Congo

Congo : La France déterminée à travailler avec le pays dans le domaine judiciaire

Bertrand Cochery, l'Ambassadeur de France au Congo et le Président de la République du Congo, Denis Sassou Nguesso, le jeudi 4 août 2016 à Brazzaville

Bertrand Cochery, l’Ambassadeur de France au Congo et le Président de la République du Congo, Denis Sassou Nguesso, le jeudi 4 août 2016 à Brazzaville

À la faveur de la quatrième session de formation de l’Ecole nationale de la magistrature française au Congo, l’ambassadeur de France, Bertrand Cochery , a exprimé la volonté de son pays de travailler main dans la main avec les autorités congolaises dans le domaine judiciaire.

L’ambassadeur de France au Congo, Bertrand Cochery, a indiqué, lors de la cérémonie d’ouverture de la session de formation des magistrats congolais, le 29 octobre à Brazzaville: « Il est important de saisir l’occasion de cette session de formation pour prendre un rendez-vous important qui pourra nous emmener plus loin dans cette coopération, afin de bâtir les bases concrètes d’une consolidation du système judiciaire congolais. Nous souhaitons aller loin en matière de coopération judiciaire avec le gouvernement congolais et naturellement avec l’Union européenne ».

S’adressant au ministre de la Justice, des droits humains et de la promotion des peuples autochtones, Ange Aimé Wilfrid Bininga, le diplomate français a ajouté: « Il nous revient, avec vos collaborateurs, de mettre en place et de rédiger une feuille de route partagée à titre bilatéral et européen, de manière à décliner avec nos moyens respectifs ce que nous pouvons faire pour vous accompagner davantage ».

Il a, en outre, rappelé la journée de dialogue sectoriel sur la justice, organisée en février dernier avec la délégation de l’Union européenne (UE) et les différents ambassadeurs accrédités au Congo, estimant qu’« il est important que les deux pays aillent de l’avant, à titre bilatéral, mais aussi avec la délégation de l’UE au Congo ».

Au total, trente-huit magistrats participent à cette formation initiée par l’ambassade de France, en partenariat avec le ministère congolais de la justice sur le thème « Les enjeux de l’exécution des décisions de justice en matière pénale : de la sanction à la réinsertion ». 

Pour sa part, le ministre congolais de la Justice a souhaité que les magistrats participant à la formation « interviennent de manière à ce que la formation soit l’occasion d’échanges pratiques et concrets et le moins possible académiques ».

Ange Aimé Wilfrid Bininga est persuadé que « le caractère interactif et pratique de cette session de formation permettra aux participants de partager leurs expériences respectives et d’échanger leurs vues, afin de promouvoir une meilleure compréhension et de se positionner dans la chaîne pénale, dans l’optique d’une bonne distribution du service public de la justice ».

Cette session, a-t-il poursuivi, permettra aux magistrats de s’outiller dans la perspective « d’envisager l’atténuation du monopole du ministère public dans la mise en exécution des décisions pénales et de définir de nouveaux équilibres entre le tribunal correctionnel, le juge d’application des peines et le procureur de la République ».

La formation sera assurée par Thomas Joseph, vice-procureur au tribunal de grande instance du Havre et Soraya Ahras, vice-procureur au tribunal de grande instance de La Rochelle. À la fin prévue pour le 24 novembre, les participants recevront des certificats de formation.

Le séminaire s’inscrit dans le cycle de formations continues des magistrats, initié en novembre 2016, avec une première session portant sur « La rédaction de la décision civile et l’introduction à l’éthique-déontologie du juge », une deuxième en mai 2017 sur « L’audience pénale, principes et pratiques, et l’introduction à l’éthique-déontologie du juge », et la troisième session en novembre 2017 sur « La fonction du juge d’instruction » dont avaient bénéficié quatre-vingt-dix magistrats.

Yvette Reine Nzaba

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

Pointe Noire

Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air France...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

International

Des secteurs essentiels comme celui de l’agriculture souffrent du manque de main-d’oeuvre qui menace les récoltes. Un décret va permettre la régularisation d’environ 200.000...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils