Congo : la famille de Sassou Nguesso se réfugie au Gabon

Congo : la famille de Sassou Nguesso se réfugie au Gabon

Le président congolais Denis Sassou Nguesso, le 12 octobre 2014 à Pointe-Noire au Congo

Le président congolais Denis Sassou Nguesso, le 12 octobre 2014 à Pointe-Noire au Congo

Le chef de l’Etat aurait autorisé sa famille de quitter discrètement le pays pour se réfugier au Gabon et en Angola.

La rue congolaise en effervescence opposée au référendum constitutionnel de dimanche qui permettra au président Denis Sassou Nguesso de briguer un nouveau mandat.

Malgré le calme précaire constaté ce mercredi, les opposants ont promis de se retrouver le 23 octobre dans les rues pour marcher sur la Présidence, ont promis certains leaders. Quatre morts ont été enregistrés et des informations faisant état de la fuite de certains proches du pouvoir vers l’étranger.

Le chef de l’Etat aurait autorisé sa famille de quitter discrètement le pays pour se réfugier au Gabon et en Angola. Les manifestants congolais s’inspirent du Burkina Faso pour obliger leur président à fuir le pays.

L’opposant Paulin Makaya a affirmé que l’objectif désormais est de pousser le président à la sortie « Nous voulons bloquer les activités jusqu’à ce que le président Denis Sassou-Nguesso s’en aille ». Certains pays alliés ont conseillé à Denis Sassou-Nguesso de faire preuve de sagesse et d’éviter de mettre le pays à feu et à sang.

(alwihdainfo)


Tags assigned to this article:
CongoGabonSassou N'guesso

6 comments

Write a comment
  1. BERTIN MULEMANGABO
    BERTIN MULEMANGABO 22 octobre, 2015, 07:46

    parfois on se demande si les tetes des dirigeants africains fonctionnent normalement; ils commettent des enormes dégats étant au pouvoir et à la limite de leur mandat ils ont peur d’etre poursuivis par la justice. On ne parvient pas à comprendre pourquoi ils veulent toujours verser le sang de la population; si au Burundi ils ont réussi le plan macchiavélique, espérons que ça ne sera pas les cas dans les deux Congo, au Rwanda et Ouganda;nous pensons que le pouvoir revient au peuple et l’altérnance politique peut contribuer à l’avancement de la gestion du pays.

    Reply this comment
  2. Germain
    Germain 22 octobre, 2015, 08:46

    Ya kotanga.

    Reply this comment
  3. VDebomame
    VDebomame 22 octobre, 2015, 13:40

    Les gabonais le savaient deja et feront le nécessaire de rapatrier ces congolais au pays pour répondre aux actes de leur Papa.

    Reply this comment
  4. schadrachngoyi
    schadrachngoyi 22 octobre, 2015, 14:44

    Mr sassou vous n’est pas un roi du congo tu es un president c.a.d il faut reconnetre quité le pouvoir avant que le pouvoir te quite sinon avec le presidente Français qui vous trompe vas te l’achez endernier minites, parceque L’affrique ne chercher pas des homms fort rappelle de president Mobutu en RDC même toi tu vas ceretrouvez en maroc!!!

    Reply this comment
  5. Clerick
    Clerick 22 octobre, 2015, 21:10

    N’importe quoi. Tous au refferendum Sassoui!!!

    Reply this comment
  6. Pascal Atoukou
    Pascal Atoukou 23 octobre, 2015, 18:39

    Que le président Sassou écoute son peuple.. Si le peuple qui vous a élu vous demande de partir ma foi responsabilité oblige à plier bagage.. En tout cas que l’opposition congolaise ne lâche pas mais il n’est de l’intérêt de personne que le pays se retrouve à feu et à sang…!

    Reply this comment

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils