Congo : La « désobéisance civile » c’est dans une semaine, selon Charles Zacharie Bowao

Congo : La « désobéisance civile » c’est dans une semaine, selon Charles Zacharie Bowao

Charles Zacharie Bowao, ancien ministre de la Défense et aujourd'hui président de l'IDC-Frocad, la principale plateforme de l'opposition|© DR

Charles Zacharie Bowao, ancien ministre de la Défense et aujourd’hui président de l’IDC-Frocad, la principale plateforme de l’opposition|© DR

Réuni à Talangaï dans le sixième arrondissement de Brazzaville, le comité de Coordination des plateformes IDC-FROCAD élargi à la composante J3M, présidé par Charles Zacharie Bowao, appelle le peuple congolais à des manifestations pacificiques et citoyennes de désobéïsance civile dès le mois de juillet. « Le combat ne fait que commencer. Mobilisez-vous pour la désobéïssance civile et citoyenne », a écrit Charles Zacharie Bowao sur sa page facebook.

En même temps, les portes du dialogue inclusif, sous la houlette de la Communauté internationale, ne sont pas fermées. Elles restent entrevourtes. « Oui, le dialogue inclusif reste d’actualité, dans les mêmes conditions », a dit Charles Zacharie Bowao par téléphone. Entendre par là que le dialogue inclusif n’aura pas lieu si les prisonniers politiques ne sont pas libérés.

Mais, d’ores et déjà, cette stratégie commence à énerver plus d’un acteur de la vie politique du Congo. D’aucuns estiment que l’appel à la désobéïssance civile ne sera pas forcément suivi d’effets, et pour cause, la première manifestation pacifique de ce genre n’a rien donné. « C’est une stratégie molle ; face à la violence de monsieur Sassou, nous avons bésoin d’une réponse forte », clame un opposant non-membre de l’Idc-Frocad, avant d’ajouter : « Pourquoi ne pas appeler le peuple congolais à sortir dans la rue dès aujourd’hui ? Si les miliciens et les mercenaires nous tirent dessus, Sassou devra en assumer seul la responsabilité et nous espérons que la CPI servira enfin à quelque chose. »

Pour un observateur étranger au Congo, s’émerge une autre ligne beaucoup plus radicale que celle prônée par la coordination des plateformes Idc-Frocad. Toutefois, toujours selon Maxime Sil, ces deux lignes ne se juxtaposent pas, bien au contraire elles pourraient se compléter. Rendez-vous le 01 juillet prochain,

Vivianne Bantsimba


Tags assigned to this article:
Charles Zacharie BowaoCongodésobéisance civile

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils