home Brazzaville, Politique Congo : La Cadd s’inquiète de la sécurité de ses membres

Congo : La Cadd s’inquiète de la sécurité de ses membres

André Okombi
Ancien ministre de Sassou, André Okombi Salissa

La Convention pour l’action, la démocratie et le développement(Cadd) s’est dite le 8 août, au cours d’une conférence de presse organisée à Brazzaville, très préoccupée par la sécurité de ses membres, au regard des menaces et arrestations dont ils sont victimes de la part de la police.

Le coordonnateur national adjoint de ce parti, Augustin Kalakala, a indiqué que l’homme prudent voyant le mal de loin, son parti a tenu à informer la communauté nationale et internationale, à travers la présente conférence de presse, des intimidations et pressions  policières subies aussi bien par le député André Okombi Salissa que par tous ceux qui lui sont proches.

Ainsi, il a reprécisé que la Cadd n’est pas une milice moins encore un parti de voyous. « Notre organisation est constituée de cadres intègres et responsables. Notre péché est d’avoir dit haut et fort, autant que les autres forces politiques et sociales, que nous sommes contre le changement de la Constitution du 20 janvier 2002, au motif qu’elle a permis au Congo d’instaurer un climat de stabilité économique et sociale pendant plus d’une décennie », a-t-il indiqué.

Augustin Kalakala a salué les conclusions du dialogue alternatif qui vient de se  tenir à Brazzaville à l’initiative des forces politiques et sociales opposées au changement de la Constitution. Il a appelé les membres et militants de la Cadd d’être plus vigilants et de ne pas tomber dans les pièges de la provocation.

© Adiac-Congo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils