Congo – Justice : Un avocat incarcéré pour détournement d’une somme de 13 millions de francs de sa cliente

Congo – Justice : Un avocat incarcéré pour détournement d’une somme de 13 millions de francs de sa cliente

Mitata Mouanda Cyrille a été arrêté le 02 septembre à Brazzaville, sur instruction du ministre de la Justice, des droits humains et de la promotion des peuples autochtones, Pierre Mabiala, pour avoir détourné une somme de 13 millions FCFA de dommage dû à monsieur Ibara Sienne Idol, agent de la société IFO, décédé suite à un accident de travail survenu à Ngombé, dans le département de la Sangha.

L’affaire remonte en mai 2003, lorsque le jeune Ibara Sienne Idol trouva la mort suite à un accident de travail. Depuis 13 ans, la famille éplorée, notamment la mère biologique du défunt est derrière cette situation pour solliciter un dédommagement auprès de la société IFO chez qui son fils travaillait. Entre temps,  le 12 octobre 2015, la société IFO a pu décaisser, par chèque bancaire, une somme de 13 millions FCFA afin de réparer le préjudice.  Ce chèque a été remis à un  avocat à la Cour, le nommé Mitata Mouanda Cyrille dont la mère du défunt dit n’avoir jamais sollicité ou contacté.

Cet avocat n’a jamais retrocédé ladite somme aux ayants droit, qui disent avoir supplié en vain cet avocat, pour que cette situation se règle à l’amiable. Pour vite régler l’affaire, Amane Sienne, la mère biologique du défunt s’est vue obligée de saisir le ministre de la Justice et des droits humains, qui a convoqué l’avocat. Interrogé par Pierre Mabiala  devant la presse, l’avocat Mitata Mouanda Cyrille a avoué les faits qui lui sont reprochés.

« Je ne sais plus quoi dire, je reconnais les faits qui me sont reprochés. Cet argent je l’avais utilisé pour mes besoins personnels », a-t-il avoué, reconnaissant que l’acte commis est un « abus de confiance« .

Séance tenante, le ministre de la justice a ordonné au procureur de la République, André Gakala Oko de l’arrêter. « J’ai connaissance des faits de détournement d’un montant de 13 millions FCFA, perpétrés par un avocat nommé Matata Mouanda Cyrille. En conséquence je vous enjoins d’engager ou de faire engager des procédures pénales ou de saisir la juridiction compétente contre cet avocat, en vertu de l’article 24 du code de procédure pénale. En atendant, vous me le mettez aux arrêts, la République bananière est terminée », a ordonné le ministre Pierre Mabiala.

« Dès cet instant, au regard de la gravité des faits commis par cet auxiliaire de justice qui est censé connaitre la loi, je viens d’ordonner son arrestation pour des faits d’abus de confiance, conformément à l’injonction que vient de me faire le ministre de la Justice, des droits humains et de la promotion des peuples autochtones », ordonne à son tour, le procureur de la République à un officier de gendarmerie.

Mitata Mouanda Cyrille a été aussitôt menotté, puis conduit de manière expresse au parquet pour la suite de l’instruction.

Firmin Oyé

Tags assigned to this article:
CongoJusticeMitata Mouanda Cyrille

1 comment

Write a comment
  1. JDM
    JDM 3 septembre, 2016, 14:52

    Je ne comprends rien, alors là rien du tout, y a t-il séparation de pouvoir au Congo oui ou non? Que fait ce Mabiala ? Ne sait-il pas que c’est au procureur et au juges qu’il revient de prendre ces genres de décisions? C’est une fois de plus un exemple de l’inexistence du pouvoir réel du juge et du procureur. Dans ce cas le procureur devrait ouvrir une enquête contre le ministre Mabiala pour outrepasser des pouvoirs.

    Reply this comment

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils