Congo : Jean Marie Michel Mokoko et André Okombi Salissa à la barre en 2018

Jean Marie Michel Mokoko et André Okombi Salissa

Jean Marie Michel Mokoko et André Okombi Salissa

Le président congolais, Denis Sassou Nguesso, a suggéré samedi à Brazzaville, lors de son discours sur l’Etat de la nation devant le parlement réuni en congrès, la tenue courant premier trimestre 2018, du procès des prisonniers politiques détenus depuis 2016 sans jugement à la Maison d’arrêt de Brazzaville.

«J’émets le vœu en tant que garant des institutions, que s’ouvre courant premier trimestre de l’année 2018, le procès des citoyens actuellement en garde à vue prolongée accusés d’avoir troublé l’ordre public ou porté atteinte à la sureté de l’Etat lors des scrutins référendaire et présidentiel de 2016 », a déclaré le président Denis Sassou Nguesso.

Parmi ces détenus « politiques » figurent le général Jean Marie Michel Mokoko et André Okombi Salissa, tous les deux anciens candidats à la présidentielle 2016 remportée par le président Denis Sassou Nguesso.

Ils sont tous détenus sans jugement depuis 2016 à la Maison d’arrêt de Brazzaville pour « atteinte à la sureté de l’Etat ».

Par ailleurs, Le président Denis Sassou Nguesso, a lancé une sévère mise en garde contre les calculs politiciens qui mettront en cause l’accord de cessez- le- feu entre le gouvernement et les miliciens Ninjas Nsiloulous signé le 23 décembre dernier à Kinkala (sud) pour l’arrêt des hostilités en vue du retour de la paix dans le département du Pool.

«Je lance une sévère mise en garde contre les calculs politiciens de petit leadership départemental qui œuvreraient à parasiter les démarches initiées pour un retour à une vie normale dans cette partie du territoire national. Il s’agit de la vie des compatriotes qui n’ont que trop souffert et ne demandent qu’à vire en paix. Le moment est venu, pour tous, de s’inscrire, sans exceptions ou états d’âme, dans la dynamique républicaine et salutaire », a martelé le numéro un congolais.

Germaine Mapanga 

Les Echos du Congo Brazzaville

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.



Related Articles

Klaus Peter Schick, ambassadeur d’Allemagne au Congo : «Sans accord avec le FMI, la crise ne fera que durer»

La République Fédérale d’Allemagne a célébré le 3 octobre 2018, sa fête nationale. A cette occasion, l’ambassadeur d’Allemagne au Congo,

Congo – présidentielle : les candidats de l’opposition interpellent la CNEI sur la distribution des cartes d’électeurs

Bien qu’aucune loi régissant les élections au Congo ne donne mandat au président de la Commission nationale électorale indépendante (CNEI)

Face aux délestages, Brazzaville se met en mode groupe électrogène

Les groupes électrogènes sont de mise à Brazzaville et, presque partout dans la capitale congolaise, le ronronnement de ces engins

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils