Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

Brazzaville

Congo – Installations sportives : Le ministre Hugues Ngouélondélé pointe des malfaçons criardes

Le ministre des Sports, Hugues Ngouélondélé,

Le ministre des Sports, Hugues Ngouélondélé,

À l’issue de la ronde des installations sportives de la république commencée en octobre dernier, le ministre des Sports tient ses conclusions. Le constat qui se dégage sur nombre des installations sportives, surtout à l’intérieur du pays, montre que les entreprises adjudicataires n’ont parfois pas fait le travail dans le respect du cahier des charges, quand celui-ci n’a pas tout simplement été bâclé.

Afin de pallier à cet état de fait et d’anticiper sur d’éventuels conséquences qui pourraient résulter des malfaçons ainsi pointées, le ministre des Sports a réuni à Brazzaville, les différentes entreprises ayant exécuté les ouvrages mis en cause, et les a convié à apporter les correctifs d’usage dans les délais raisonnables.

Qu’il s’agisse des édifices ou des installations sportives à proprement parler, le résultat ne serait pas à la hauteur des investissements consentis.

Dans des échanges francs et directs, les différentes sociétés ou entreprises ont rendu compte de ce qu’en certains cas, les choses s’étaient faites en étroite corrélation avec les services des Grands travaux qui tant au niveau de l’adéquation qualité-prix, du contrôle, que de la certification ou la réception des ouvrages, avaient marqué leur satisfecit.

Même si personne ne parle encore d’audit, cette initiative du ministre des Sports est tout de même un gros pavé dans la marre de son collègue des Grands travaux où des nombreuses réalisations sont sujettes à caution, tant leur qualité ne reflète toujours pas la hauteur des investissements consentis par l’état.

Même si certains l’accusent de faire les « ingénieurs des travaux finis », le ministre des Sports s’est dit dans son bon droit, pour des installations qui relèvent de sa tutelle et pour lesquels il serait tenu pour responsable si le pire venait à se produire.

Reste que le parlement qui a de la matière en l’espèce, devrait se saisir de la question et interpeller les différents responsables pour s’expliquer devant la représentation nationale.

Bertrand BOUKAKA

Les Échos du Congo-Brazzaville

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

Pointe Noire

Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air France...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

International

Des secteurs essentiels comme celui de l’agriculture souffrent du manque de main-d’oeuvre qui menace les récoltes. Un décret va permettre la régularisation d’environ 200.000...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils