Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
post
Filtrer par catégorie
À la une
Afrique
Angola
Art & Culture
Brazzaville
Cameroun
Can 2015
Can 2017
Centrafrique
Congo
Économie
Gabon
International
Les régions
Les voisins
Pointe Noire
Politique
RD Congo
Sport

Congo-Indépendance. Denis Sassou N’Guesso: ” 60 ans, nous n’avons pas reculé”

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Le président de la République lors de son adresse à l’occasion de la fête de l’indépendance

A l’occasion de la fête de l’indépendance célébrée ce jour samedi, 15 août, le président de la République, Denis Sassou N’Guesso, a rappelé, lors d’un message à la nation diffusé la veille, le chemin parcouru par le Congo les six dernières décennies.

Un chemin jalonné de défis surmontés les uns après les autres, en particulier sur la consolidation de l’unité des Congolaises et des Congolais car à chaque fois qu’elle a été mise à mal, a souligné le chef de l’Etat, « un sursaut s’est toujours opéré à l’avantage de la paix et de la cohésion nationale ».

Denis Sassou N’Guesso a commencé son message par un hommage appuyé aux « Pères de l’indépendance », à la génération des autres compatriotes qui, avec eux, ont pris le relais des mains du régime colonial et œuvré à la construction du destin commun du peuple congolais.

« Nous pouvons dire que 60 ans après, nous n’avons pas reculé. Nous avons plutôt avancé, et c’est pour cela que nous parlons de progrès », a poursuivi le chef de l’Etat pour qui les valeurs d’unité, de travail et de progrès portées par la devise de la République requièrent toujours abnégation et esprit de sacrifice parce qu’« aucun peuple ne s’est affranchi et ne s’est assumé dans la facilité ».

Le chef de l’Etat a mentionné le soutien apporté par le Congo aux luttes de libération des peuples opprimés à travers le monde, les liens de coopération tissés très tôt avec la Chine ainsi que la préservation de l’amitié historique avec la France saluant l’œuvre du général Charles de Gaulle dans le cheminement des ex-colonies vers la liberté.

Gankama N’Siah 

Laissez un commentaire