Congo : Incident entre le garde du corps d’une autorité et des gendarmes

des Forces armées congo

©DR

Alors que des gendarmes lui demandaient de se soumettre à une fouille au poste de contrôle de la Brigade territoriale de Bacongo, le garde du corps d’une autorité de la ville de Brazzaville s’y est fermement opposé. 

C’était mardi 3 avril 2018, vers 11h. Convaincu qu’une arme se trouvait dans son sac, les gendarmes ont souhaité que l’intéressé la dépose là et la récupère au moment de quitter les lieux. 

Son supérieur s’en est mêlé, mais maladroitement. «Je ne vous permets pas de fouiller ce sac. Savez-vous qui suis-je? Il assure ma sécurité!», a-t-il ‘’tonné’’. «Je fais mon boulot comme on me l’a appris», a rétorqué une gendarme.

 Un officier s’est interposé pour les calmer: «Monsieur, vous êtes en sécurité ici: votre garde du corps a tout simplement manqué à son devoir.» Finalement, gêné, le garde a remis son arme. Incident clos!

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
Congogarde du corpsgendarmes

Related Articles

Les centres hospitaliers de Brazzaville ont besoin de 150 à 200 poches de sang par jour

Les centres hospitaliers de Brazzaville ont besoin de 150 à 200 poches de sang par jour, a révélé mercredi le

Congo: le domicile de Jean-Marie Michel Mokoko « encerclé » par la police

Le Général Jean-Marie Michel Mokoko est encerclé par une cinquantaine de policier à son domicile du centre-ville de Brazzaville, nous

Référendum au Congo : »Je crois que le mot d’ordre a été suivi », déclare Parfait Kolelas

Les Congolais semblent avoir largement boudé dimanche le référendum sur un projet de constitution ouvrant la voie pour 2016 à

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils