Congo – Hôpital de Makélékélé : faute d’électricité, un patient rebrousse chemin

Congo – Hôpital de Makélékélé : faute d’électricité, un patient rebrousse chemin

Dans la nuit du vendredi 8 au samedi 9 septembre 2016, l’hôpital de Makélékélé était plongé dans le noir, suite à une coupure d’électricité.

A 3h du matin, une famille dont le fils souffrait de violents maux de tête accompagnés de vomissements s’y était rendue. Arrivée sur le lieu, elle a été accueillie par l’obscurité. Pire, les infirmiers de garde n’étaient pas à leur poste.

La famille et son malade ont fait demi-tour et n’ont eu d’autre solution que de contacter un infirmier diplômé d’Etat, à Bacongo, le deuxième arrondissement de la ville capitale.

Si un hôpital de la taille de celui de Makélékélé ne dispose pas de solution palliative aux coupures intempestives de courant électrique de la S.n.e (Société nationale d’électricité) dans la ville-capitale, il y a lieu de se poser des questions. Comme quoi, fermer les cabinets médicaux illégaux, c’est bien, mais ce serait mieux que l’Etat s’arrange à bien faire fonctionner ses établissements sanitaires.

(LSA)



No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils