home Congo Congo-Guinée Bissau : le président José Mario Vaz en visite à Brazzaville

Congo-Guinée Bissau : le président José Mario Vaz en visite à Brazzaville

Le président de la Guinée-Bissau José Mario Vaz a foulé le sol congolais mardi pour une visite de travail de 48 heures.

A son arrivée à l’aéroport international Maya-Maya à Brazzaville, il a été reçu par le président Denis Sassou Nguesso.

Au cours de cette visite, le président José Mario Vaz informera son homologue congolais de l’évolution de la crise politique prévalant actuellement dans son pays.

L’agenda du président bissau-guinéen au Congo prévoit des entretiens en tête-à-tête avec son homologue congolais, ainsi qu’une visite du complexe sportif La Concorde et de l’université Denis Sassou Nguesso, tous deux bâtis dans la périphérie nord de Brazzaville.

Le complexe sportif La Concorde est un gigantesque édifice ayant abrité en 2015 les festivités des 11èmes jeux africains, dits jeux du cinquantenaire. Déjà, en 1965, la capitale congolaise, Brazzaville, avait accueilli la première édition des jeux africains.

En août dernier, le premier citoyen de Guinée Bissau a eu des entretiens avec le président Sassou Nguesso à Oyo, son village natal situé à plus de 400 kilomètres au nord de Brazzaville.

Quatre chefs d’Etat désignés par la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), notamment sénégalais, libérien, sierra-léonais et guinée, avaient effectué le week-end dernier une visite à Bissau, pour aider la Guinée-Bissau à trouver une solution durable à la crise politique qu’elle traverse depuis plus d’un an.

Faisant fi de la constitution, le président Vaz a nommé le Premier ministre Baciro Dja, sans l’aval du PAIGC (parti au pouvoir) qui doit désigner le PM. Depuis lors, le nouveau chef de l’exécutif n’a pas pu présenter son programme de gouvernement devant le parlement et toutes les réformes prévues, notamment dans les domaines militaire et de sécurité, sont bloquées alors que les forces d’alerte de la CEDEAO en Guinée-Bissau termineront leur mission dans six mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils