Congo-FMI : Christine Lagarde évoque « des exigences de gouvernance »

Christine Lagarde

La directrice générale du Fond monétaire international, Christine Lagarde © Michael Spilotro

La directrice générale du FMI, Christine Lagarde, a imposé des exigences de gouvernance aux autorités du Congo-Brazzaville, après la conclusion « positive » la veille d’une mission sur un projet de programme entre le Fonds et le pays africain.

« Je suis contente qu’au terme de longues discussions et de laborieux travaux, l’équipe chargée de travailler sur le projet de programme ait conclu de manière positive sa mission hier », a affirmé Mme Lagarde lors d’une conférence de presse à l’occasion des réunions de printemps du FMI.

« Le projet sera ensuite soumis au conseil d’administration et c’est à l’issue du conseil d’administration que l’on saura exactement quels sont les financements et quels sont les conditions associées à ce programme », a-t-elle ajouté, avant de citer les exigences du FMI.

« Nous avons des exigences en matière de gouvernance qui devront être mises en place très vite après l’approbation du conseil d’administration et qui nous paraissent de nature à garantir une bonne utilisation des finances publiques et la bonne réalisation des objectifs du programme », a-t-elle expliqué.

Après avoir masqué une partie de sa dette, le Congo avait repris des négociations avec le FMI, afin de relancer l’économie d’un pays victime de la chute des prix du pétrole, comme d’autres pays d’Afrique centrale.

Selon une enquête du quotidien français Le Monde, publiée début avril, le Congo-Brazzaville aurait par ailleurs contourné des règles du FMI dans les années 2000 à l’aide d’un montage financier mis sur pied par Total, des affirmations démenties par ce groupe français.

Avec AFP

 

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale. Des guerres et conflits à la politique, au sport, au spectacle jusqu’aux grands développements en matière de santé, de sciences ou de technologie.


Tags assigned to this article:
Christine LagardeCongoFMI

Related Articles

Congo – Économie domestique : quand la popote préoccupe les foyers…

La popote est un élément clé dans le fonctionnement des foyers ou des familles. Si pour certaines familles, les revenus

Congo : une « marche pour la parité » à l’occasion de la célébration de la Fête internationale de la femme

Plus de 20.000 femmes de tous les horizons, vont participer mercredi à une grande marche dite « marche pour la parité »,

Congo – Brazzaville : 19 partis politiques sur les 153 que compte le pays, recevront une subvention de l’Etat

Dix-neuf partis politiques sur les 153 que compte le pays bénéficieront cette année, d’une subvention de l’Etat estimée à près

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils