Congo – Fibre optique : rétablissement de la connexion Internet

Congo – Fibre optique : rétablissement de la connexion Internet

Les Congolais peuvent désormais se reconnecter à Internet via la fibre optique après en avoir été privés pendant deux semaines, un malheur qui a été causé par une panne au niveau  du câble sous-marin WACS, situé à Matombi, aux larges des côtes de Pointe-Noire.

Les autorités congolaises ont annoncé, à travers une dépêche lue pendant le journal Télé de 20 heures sur la chaîne nationale, que les réparations du câble sous-marin à fibre optique ont pris fin le 25 juin et la liaison Internet a été rétablie sur l’ensemble du territoire national.

Les techniciens du consortium WACS, partis du Cap en Afrique du Sud depuis le 13 juin, étaient bien arrivés dans les eaux congolaises. Ils ont réalisé des travaux de titan, afin de redonner aux usagers du Net un service de qualité auquel ils étaient habitués avant cette panne.

En effet, le câble sous-marin de la  fibre optique WACS, autrement dit West African Cable System, long de 14 000 km, assure le trafic du flux Internet de Londres au Cap en Afrique du Sud. Il dispose de 15 points de connexions desservant différents pays, notamment le Congo dont le point de connexion est situé à Matombi, aux environs de Pointe-Noire.

Ce câble a été coupé par l’ancre d’un bateau, causant ainsi une panne d’Internet au niveau national.  Pendant cette période, le pays a tourné au ralenti. Pour se maintenir, les compagnies de téléphonies mobiles ont fonctionné avec des connexions de secours, notamment le satellite.

Ces deux semaines de perturbations ont montré à quel point l’Internet est  important dans la vie quotidienne des Congolais et, surtout, pour les entreprises qui ont besoin d’une connexion Internet haut débit pour bien fonctionner. Notons que cette panne a démontré qu’Internet est un produit de première nécessité et non un objet de luxe.

Hugues Prosper Mabonzo

 


Tags assigned to this article:
Congofibre optiqueInternet

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils