Congo : Faute de moyens financiers, les malades quittent l’hôpital de Dolisie

l'hopital general de dolisie

Image d’archive|l’hopital general de dolisie

A l’hôpital de référence de Dolisie dans le département du Niari (sud), les malades désertent les salles d’hospitalisation par manque de moyens financiers.

Avec la pauvreté, les malades ont des difficultés à se faire soigner et à honorer les frais médicaux.

On rappelle que dans les hôpitaux congolais, la priorité du personnel médical qui devrait être celle de prodiguer des soins à toute personne nécessiteuse semble être un principe appartenant au passé.

Désormais il faut avoir de l’argent, si l’on souhaite se faire soigner, une obligation à laquelle toute personne aisée, modeste ou indigente doit obéir. L’exercice de la médecine paraît réduit à un vulgaire marchandage en totale contradiction avec les valeurs d’une profession qui se dit noble.

Il n’est donc pas rare de voir qu’un patient aisé se fasse soigner plus rapidement qu’un autre issu d’une classe économique faible.

Selon le code déontologique de médecine, il est du devoir du personnel soignant d’assister un malade quand bien même ce dernier serait à une fraction de seconde de la mort.

Malheureusement, le serment d’Hippocrate semble être de plus en plus bafoué de nos jours dans les structures sanitaires au Congo-Brazzaville.

Germaine Mapanga
Avec Lesechos

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
Congol’hôpital de Dolisie

Related Articles

Congo – Hôpital général de Loandjili : la grève se poursuit

L’arrêt de travail entamé depuis le 5 mars continue car certaines revendications des agents n’ont pas de suite favorable. Toutefois, les regards sont

VIDÉO – Algérie : Le président Bouteflika s’entretient avec son homologue congolais Denis Sassou N’Guesso

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, s’est entretenu mardi à Alger avec le président de la  République du Congo,

Congo : L’emprunt obligataire lancé par le gouvernement a permis de lever 192 milliards 304 millions de FCFA

La première opération de ce type lancée par le pays dans l’espace Cemac a été sursouscrite à hauteur de 193

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils