Congo: faute de bennes à ordures, les populations se rabattent sur des pousses-pousses

Congo: faute de bennes à ordures, les populations se rabattent sur des pousses-pousses

A défaut d’un service digne de voiries, la ville de Pointe-Noire a vu se développer un phénomène peu ordinaire de ce que les Ponténégrins qualifient de nouvelle mode. Malgré la présence de la société Averda, des pousses-pousses font la ronde chaque matin pour récolter les ordures ménagères à raison de 100 francs CFA ou plus. Et, le plus souvent, ces ordures sont jetées au bord des rivières ou dans des lieux non appropriés.

Au Congo, chaque matin, des mêmes pousses-pousses servent de camions récolteurs d’ordures ménagères tant aux pauvres qu’aux nouveaux riches. Drôle n’est ce pas de voir ces engins archaïques se pointer devant les villas des ministres, députés, directeurs généraux, officiers de l’armée ? C’est dans cette optique que nos autorités nous promettent le lait et le miel dans un futur proche.

Tant sois peu le Congo serait un pays émergent et les Congolais pourront enfin vivre dignement dans ce beau Congo. Ce rêve si cher à certains cadres du pays ne concorde pas malheureusement avec la réalité, car rien ne semble présager ce changement de statut de la nation Congolaise d’ici à l’an 2025.

Tout semble montrer que le peuple Congolais subira encore pour une longue durée toutes les humiliations dont il est l’objet de sa classe dirigeante dans sa résignation habituelle. Mais entre celui qui subit et celui qui fait subir qui est véritablement patriotique ?

(Photo d’illustration)



No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils