home Congo, Politique Congo : Enième piquet judiciaire de Pierre Mabiala contre Ntumi

Congo : Enième piquet judiciaire de Pierre Mabiala contre Ntumi

On craint que le ministre de la Justice Pierre Mabiala ne s’attaque au pasteur Ntumi, pour lui demander les comptes des événements du 4 avril, qu’en présence des médias. Pourtant ce numéro qui commence à prendre corps à chaque sortie médiatique de ce membre du gouvernement qui n’a d’ailleurs pas loupé l’occasion que lui ont offerte le 12 juillet à Brazzaville sa collègue en charge de l’Action humanitaire et le Système des Nations unies sur la situation humanitaire dans le Pool.

Le ministre Mabiala s’est étonné qu’une collecte de dons soit lancée pour reconstruire le Pool, alors que c’est bel et bien « monsieur Ntumi qui a provoqué tout cela ». Pour Pierre Mabiala, les Nations Unies et le gouvernement devraient bien mentionner dans leur rapport humanitaire que le pasteur Ntumi ne devrait pas bénéficier de l’aide que les autorités s’apprêtent à apporter aux sinistrés du Pool.

Dans son réquisitoire apaisé mais rigueux, le ministre Mabiala a plaidé pour que les résidences de ses collègues, les ministres Landry Kolelas, Hellot Mampouya ou Thierry Moungalla soient réhabilitées au moment titre que les cases des populations du Pool. « C’est bien de dire tout ça, mais n’oubliez pas que les auteurs de ces actes sont connus et doivent être poursuivis par la Justice », a rappelé le ministre à l’assistance qui l’écoutait religieusement sans même tousser.

Pour le membre du gouvernement, ce préjudice de maisons brûlées, de cases détruites ou de populations blessées et apeurées est à mettre à la tête de Pasteur Ntumi qui aurait mis le feu à Brazzaville et dans le Pool. Visiblement mécontent que l’aide humanitaire se mette en place en faveur de certains auteurs des crimes dans le Pool, Pierre Mabiala promet la rigueur de la justice contre le pasteur Ntumi et ses hommes.

En fait, le gouvernement et les Nations Unies rendaient à cette occasion les conclusions d’une enquête sur la situation du Pool. On sait désormais qu’il faut au moins 354 millions de francs CFA pour soulager quelque 1700 personnes victimes des opérations militaires dans ce département. Antoinette Dinga Djondo, la ministre en charge de l’Action humanitaire, a profité de cette occasion où se rassemblaient membres du gouvernement, diplomates et agents des Nations Unies, pour lancer un appel de collecte d’aide pour venir en aide aux populations sinistrées du Pool.

Après la présentation du rapport par les experts du ministère en charge de l’Action humanitaire, il était question que les participants réagissent à ce rapport, faire comme les journalistes qui à cette occasion spécialement n’avaient droit à la parole. Pierre Mabiala, l’hôte de la réunion, prend la parole en premier.

Lorsque le tour de parole a été relancé dans la salle, personne n’a osé le reprendre. Les propos du ministre auraient laissé les traces. Pour une énième fois, Pierre Mabiala n’a pas loupé l’occasion de terrifier le pasteur Ntumi, lui rappelant que partout où il se cache, il croisera un jour la justice. Et il paiera pour ses actes.

Par Arsène SEVERIN

TAGS:
Photo du profil de Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.

2 thoughts on “Congo : Enième piquet judiciaire de Pierre Mabiala contre Ntumi

  1. De quels actes faisait allusion le Pierre Mabiala, qu’il arrête de prendre des Congolais pour des imbéciles, tout le monde sait celui qui responsable des bombardements dans le Pool et pourquoi, personne sera en mesure de gomer cette ignominie de la tête des Congolais responsables et honnêtes , Comme dans les élucubrations du monstre Sassou sur les assassinats de Marien Ngouabi, Massemba Débat, Doudi Ganga , Anga, Noumasalay, Katali, Kikadidi, TChystere Tchikaya, les disparus du beach , les morts des Congolais qui manifestaient contre le changement de la constitution, les victimes de 1997… et enfin les victimes du Pool, Mabiala peut faire la metamorse qu’il voudra, à la fin ils doivent rendre des comptes au Congolais, parceque tous passeront les reste de leur vie en prison.

  2. M. Pierre Mabiala ne fait-il pas de l’excès de zèle ? Les bombardiers raseurs du Pool depuis 1998 à ce jour, quand rendront-ils des compte ? Pour les « Disparus du Beach » et l’Affaires dite des « BMA », a-t-il déjà commencé à mener les enquêtes… ? Il a beaucoup de travail et du pain sur la planche !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils