home Brazzaville, Congo Congo : en fin de mission, l’ambassadeur de France se lave à grande eau

Congo : en fin de mission, l’ambassadeur de France se lave à grande eau

L’ambassadeur de France au Congo, Jean-Pierre Vidon
L’ambassadeur de France au Congo, Jean-Pierre Vidon

Venu pour faire ses adieux individuels au Premier ministre, Clément Mouamba, l’ambassadeur de France au Congo, Jean-Pierre Vidon, qui est arrivé au terme de sa mission diplomatique, a exprimé le 17 mai son indignation sur des informations « erronées », circulant sur l’Internet.

En effet, depuis quelques jours, les réseaux sociaux spéculent sur une information faisant état d’un refus de visa aux autorités congolaises par l’ambassade de  Belgique, et sur le fait que la France aurait refusé de recevoir le Premier ministre congolais à cause des questions sécuritaires qui ne seraient pas encore réglées.

« Nous avons l’habitude de vivre ce genre d’intoxication sur Internet. C’est très désagréable pour nous diplomates qui connaissons en général la vérité. Lorsqu’il y a des informations qui sont erronées, des informations qui sont mensongères, on ne peut que déplorer », a déclaré l’ambassadeur de France, au sortir de son entretien avec le Premier ministre.

« Il n’a jamais été question d’empêcher le Premier ministre de venir en France. Il n’y a jamais eu de demande en ce sens. Au niveau de l’ambassade de France, nous n’avons jamais été saisi d’une quelconque demande de visa pour le Premier ministre. Je ne vois pas pourquoi nous aurions refusé de donner un accord à une demande de visa », a précisé le diplomate français.

S’agissant des autres approbations à l’ambassade de Belgique, l’ambassadeur a dit être mal placé pour en parler. D’ailleurs, a-t-il annoncé, « il n’y a plus d’ambassade de la Belgique au Congo depuis quelques mois ».

Parlant de son entretien avec le premier Ministre, Clément Mouamba, l’ambassadeur de France au Congo a expliqué qu’il est venu lui « formuler ses vœux pour sa haute et délicate mission ».

« On se connait depuis les premières semaines de mon arrivée ici au Congo, lorsqu’il présidait le Comité de mise en place de la section congolaise des membres de la légion d’honneur. A cette occasion, il a été décoré pour les mérites intrinsèques qui étaient les siens dans ses fonctions d’alors », a indiqué Jean-Pierre Vidon, poursuivant que, « le Premier ministre a affirmé l’attachement du Congo à la France, aux relations traditionnelles qui ont beaucoup de substances ».

Au cours de cet entretien, les deux personnalités ont également évoqué la mission qu’effectuera d’ici peu la ministre des affaires sociales, ainsi que les différents partenaires au développement et autres organisations internationales dans le département du Pool.

« Tout cela est un engagement de transparence, car la transparence est une vertu cardinale en matière de gouvernance. Et le fait de vouloir aller sur place, en vue de se rendre compte de la situation qui prévaut actuellement dans ce département, de pouvoir rencontrer la population, est une excellente méthode à laquelle la France attache beaucoup d’importance », a apprécié l’ambassadeur de France.

Insistant toujours sur le mot transparence, il a rappelé le lancement du centre autonome de décompte du solde pour les militaires et gendarmes conçu avec l’appui de la France, dans le cadre de la coopération structurelle de défense et qui, aujourd’hui, a-t-il dit, « est le seul instrument du genre sur le continent africain ».

Après avoir passé deux ans au Congo, l’ambassadeur de France a constaté que « le pays est très dynamique, qu’il peut aller de l’avant ».

« Actuellement, la situation économique devient difficile du fait de la chute du cours du pétrole, mais le Congo n’est pas le seul pays à être affecté dans ce domaine. Sur ce, il va falloir qu’il résiste, surtout avec une gouvernance qui permettra de répondre à cette crise. Ce n’est pas facile, car le Premier ministre à un certain nombre de défis à relever. Il faut que le Congo arrive à surmonter ce moment difficile », a conclu le diplomate français.

Yvette Reine Nzaba

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils