Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

Économie

Congo : ECAIr sollicite le soutien des parlementaires pour l’aider à décoller

Equatorial Congo Airlines (ECAir)

Equatorial Congo Airlines (ECAir)

Le cabinet conseil « La Financière » arrangeur de l’emprunt obligataire de la compagnie aérienne congolaise, ECAir (Equatorial Congo Airlines) sollicite les parlementaires à souscrire des parts d’emprunts pour aider ECAir à refaire sa santé financière, a-t-on appris lundi auprès des commissions économiques des deux chambres parlementaires.

« ECAir sollicite le soutien des députés et sénateurs pour l’aider à décoller », a déclaré le directeur général de « La Financière », Innocent Dimi.

En proie à des difficultés financières, ECAir qui entend poursuivre son développement a lancé, en mars dernier, un emprunt obligataire à appel public à l’épargne de 6% brut.

A travers cette opération, la compagnie cherche à mobiliser auprès des privés et des sociétés congolaises, mais aussi d’Afrique centrale, un montant de 60 milliards FCFA.

« L’objectif de cette opération est de faire d’ECAir un acteur majeur et définitif du ciel africain, notamment par la mise en valeur du hub de Brazzaville », a indiqué la directrice générale de cette compagnie, Fatima Beyina Moussa.

« C’est un moyen pour nous d’aller chercher l’argent à un taux convenable et d’attirer vers nous les investisseurs de la sous-région ou structures étatiques. L’utilisation du produit de cet emprunt nous permettra d’investir dans la flotte, d’agrandir notre réseau, d’avoir un centre de maintenance à l’aéroport Maya-Maya, de renforcer notre centre de formation d’ECAir », a-t-elle précisé.

Selon elle, l’emprunt obligataire devrait donner à ECAir une garantie pour asseoir ses assises à l’heure où l’Etat, actionnaire principale de la compagnie connait des difficultés d’ordre économique dues à la chute du prix du pétrole, principale source de revenu du pays.

Créée en 2011 avec un chiffre d’affaire de 190 milliards FCFA repartis entre l’Etat congolais (99%) et le Port autonome de Pointe-Noire (1%), ECAir s’est fixé l’ambition d’être la compagnie aérienne leader en Afrique centrale.

Grâce à une flotte de sept avions, elle connecte à ce jour Paris, Dakar, Douala, Cotonou, Libreville, Bamako et Dubaï.

En quatre ans d’existence (2011-2015), la compagnie congolaise a transporté plus d’un million de passagers avec une moyenne de 136 vols hebdomadaires opérés depuis Brazzaville qu’elle entend faire un véritable Hub.

 

1 Comment

1 Comment

  1. VB

    14 juin 2016 at 15 03 46 06466

    Si Ecair était bien gérée, elle n’aurait aucune difficulté à trouver des emprunteurs. Mais hélas…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Pointe Noire

Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air France...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils