Congo – Diocèse de Pointe Noire : un prêtre suspendu et un diacre exclu

La paroisse Notre-Dame du Rosaire de Bacongo

La paroisse Notre-Dame du Rosaire de Bacongo|Crédit photo Ikia Elili

Mgr Miguel Angel Olaverri, vient de prononcer des sanctions canoniques à l’encontre de l’abbé Éric Fabrice Mavoungou et du diacre Quentin Goma Koussali, a-t-on appris de l’hebdomadaire catholique « La Semaine Africaine ».

Dans une circulaire, sans préciser la nature des faits qui lui sont reprochés, l’évêque de Pointe-Noire a suspendu de toutes activités ecclésiastiques, après avoir entendu le Collège des consulteurs, l’abbé Éric Fabrice Mavoungou. Selon la circulaire, la suspension est élargie dans l’ensemble de l’Eglise catholique au Congo et partout ailleurs, sauf au monastère de la Bouenza. « L’abbé Éric Fabrice Mavoungou est suspendu à cause du scandale causé dans le vécu de son célibat. Ainsi, il est affecté au monastère de la Bouenza jusqu’à nouvel ordre. Il est également suspendu de toute responsabilité comme aumônier national et diocésain de la Schola populaire », précise Mgr Miguel Angel Olaverri.

S’agissant du diacre Quentin Goma Koussali, l’évêque de Pointe-Noire a décidé d’arrêter son expérience. « Il ne sera pas ordonné prêtre et il est maintenant exclu de présence à la paroisse Christ Roi. La procédure de sa réduction à l’état laïc est déjà en route. Les conclusions du dossier juridique, civil en cours ne permettent pas au point de vue canonique de poursuivre son parcours. Le diocèse procédera à le soutenir économiquement pendant un an, en attendant la décision de Rome », a-t-il écrit.

Ne se contentant pas seulement des sanctions prononcées, l’évêque a lancé un appel aux prêtes de son diocèse afin qu’ils puissent réfléchir comment s’entraider lorsque les choses ne marchent pas bien dans leur vie sacerdotale. « Ne restons pas seulement dans les aspects négatifs d’une sanction, mais voyons comment accompagner dans le cheminement vers la sainteté tous ceux qui, d’une façon ou d’une autre, vivent dans des grandes difficultés. C’est une exigence de notre vie sacerdotale », a souligné Mgr Miguel Angel Olaverri.

 Parfait Wilfried Douniama
 
Adiac-Congo

Adiac-Congo

L’Agence d’information d’Afrique Centrale


Tags assigned to this article:
CongoDiocèse de Pointe Noire

Related Articles

VIDEO – Au Congo, la consommation de « stimulants sexuels » est en hausse

 Au Congo, la consommation de stimulants sexuels est en hausse. Autrefois remède de cheval pour les vieux en manque de

Congo – Baccalauréat technique : 288 candidats recalés au second tour

Les résultats du second tour du baccalauréat d’enseignement technique, session de juin 2016, ont été rendus publics le 15 août

Congo – Débat sur la constitution : L’opposition rejette l’idée d’un référendum

Le collectif des partis de l’opposition congolaise signataires de la déclaration du 17 août 2012 a animé une conférence de

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils