Congo : Deux élèves foudroyés à l’école du marché de Dolisie

Dolisie

Image d’illustration

La forte pluie qui s’est abattue sur la ville de Dolisie, la capitale départementale du Niari (sud) et environs dans la journée d’hier, a fait des victimes dans le rang des élèves de l’école du marché. Jean Sylvain Madiangou (13 ans) et Surprise Vouka (10 ans), en classe de CM1, ont été frappés par la foudre qui a accompagné la forte pluie qui s’est abattue sur la ville.

Les deux élèves ont été conduits à l’hôpital de référence de Dolisie.

Aux dernières nouvelles, leur pronostic vital n’est pas engagé.

Un bilan provisoire communiqué vers 17H00 sur place par le directeur départemental de la Police du Niari faisait aussi état des appareils électroniques d’un établissement de micro finance (CAPPED) endommagés.

Il ne faut jamais se mettre sous un arbre, car il attire la foudre, a souligné un spécialiste. « C’est ce qu’on appelle un +effet de pointe+ », et, dans le cas de l’école primaire du marché de Dolisie, « le sol était mouillé. La conduction a donc été encore plus forte », a-t-il expliqué.

Le plus souvent, la foudre atteint une personne isolée, mais il peut arriver que des groupes entiers soient touchés.

Lundi dernier, un homme et une femme sont morts frappés par la foudre, tôt dans la matinée à l’hôpital Adolphe Cissé à Pointe-Noire, capitale économique du Congo.

La foudre qui s’est abattue vers les manguiers dans un vacarme assourdissant a illuminé le voisinage d’un éclair vif au point que les personnes qui s’étaient abritées sous le hangar du bureau des entrées se sont dites, « elle n’est pas tombée loin ».

Justement, alors qu’il pensait trouver l’abri sous un manguier, le couple a été frappé de plein fouet, et la mort est intervenue instantanément.

Les deux personnes, habitant le quartier Mpaka, rendaient visite à un malade, un parent hospitalisé à l’hôpital Adolphe Cissé.

Germaine Mapanga 

Les Echos du Congo Brazzaville

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
CongoDolisieélèvesfoudroyés

Related Articles

Congo – les pilleurs des fonds publics dans le viseur du procureur de la République

Le procureur de la République, André Oko Ngakala, entend désormais mener la guerre contre les pilleurs et voleurs des fonds de l’Etat.

Congo: des blessés lors des heurts entre élèves et policiers

Les épreuves du baccalauréat blanc programmées le 3 mai dans l’après-midi n’ont plus eu lieu au Lycée de la Révolution,

Congo-Brazzaville: où en est l’opposition, quatre mois après les élections?

Ce 15 août marque la fête nationale au Congo. Les autorités espèrent faire de ce rendez-vous un symbole d’unité nationale.

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils