Congo : deux Chinois tués par balle à Brazzaville

Vue du centre-ville de Brazzaville. Wikimedi

Vue du centre-ville de Brazzaville. Wikimedi

Deux Chinois ont été tués par balle par des assasains inconnus dans la nuit de vendredi à quelque 70 kilomètres de Brazzaville, a confirmé dimanche l’ambassade de Chine en République du Congo.

Après une enquête sur terrain, la police congolaise a annoncé que le drame a eu lieu dans la nuit du 14 septembre lorsqu’un véhicule roulait vers la capitale. Trois passagers dont deux Chinois et un Congolais ont trouvé la mort. Les victimes étaient des employés d’un chantier forestier situé dans la partie nord du Congo.

Selon la police, les identités et le motif restent à préciser, mais il s’agit probablement d’un pillage.

L’ambassade de Chine à Brazzaville a déclaré qu’elle travaillait avec le ministère congolais de l’Intérieur et l’Interpol pour mettre en place l’enquête afin de dévoiler les suspects en question.

L’ambassade chinoise a également mise en garde contre la situation sécuritaire dans la capitale congolaise où une série d’incidents sécuritaires ont été signalés. Un agent de société chinoise a fait l’objet d’un braquage à main armé le 15 septembre au centre-ville. 

Avec Xinhua

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
BrazzavilleChineChinois tuésCongo

Related Articles

Sassou N’Guesso salue les efforts du Kenya pour rapprocher les leaders des groupes armés en RCA

Le chef de l’Etat congolais ,Denis Sassou N’Guesso salue les efforts fournis par les autorités kenyanes pour rapprocher les leaders

Congo : l’opposant Guy-Brice Parfait Kolélas porte plainte contre le site Internet « Brazzanews »

Dans un article intitulé « Parfait Kolelas bientôt à Oyo chez Denis Sassou Nguesso », le média Brazzanews s’est cru

Uni-Congo pessimiste sur l’avenir du pays?

Dans un communiqué rendu public à Brazzaville, l’Union patronale et interprofessionnelle du Congo (UNI-CONGO), pense que la solution au problème

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils