Congo: Deux cas de fièvre jaune ont été enregistrés dans le district de Boko Songho

(Photo d'illustration) Une patiente qui reçoit un traitement après avoir été atteinte de la fièvre jaune au Darfour.|AFP

(Photo d’illustration) Une patiente qui reçoit un traitement après avoir été atteinte de la fièvre jaune au Darfour.|AFP

Deux cas de fièvre jaune ont été enregistrés dans le district de Boko Songho, dans le département de la Bouenza, au sud du Congo, a appris Xinhua mardi à Brazzaville de source proche du ministère de la Santé.

Les deux cas ont vite été pris en charge et traités. Mais pour empêcher la propagation de la maladie, le ministère de la Santé entend organiser dans les prochains jours, une « campagne de vaccination de masse » dans tout le Congo.

Deux pays voisins du Congo, l’Angola et la République Démocratique du Congo (RDC) ont enregistré une épidémie de fièvre jaune qui a occasionné plusieurs morts en Angola.

La fièvre jaune est une maladie virale hémorragique aiguë transmise par des moustiques infectés. Elle se manifeste dans sa première phase par des maux de tête, la fièvre, l’anorexie, les douleurs musculaires, les vomissements. La jaunisse apparaît dans la deuxième phase dite toxique, le patient peut saigner de la bouche, du nez, des oreilles. Les complications peuvent entraîner la mort.

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
Congofièvre

Related Articles

Relocalisation en catastrophe de plusieurs administrations publiques à Brazzaville

Des locaux de plusieurs administrations publiques situées dans la zone allant de l’Institut Français du Congo (IFC) à la présidence

Congo : Brazzaville prise au piège de pluies diluviennes

La pluie qui s’est abattue dans la nuit du 14 au 15 mars a occasionné de nombreux dégâts matériels dans

Congo – Intempéries : les pluies causent le malheur des retraités

Les averses de ces derniers jours ont causé des érosions qui ont englouti des maisons tant à Brazzaville qu’à Pointe-Noire.

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils