Congo : Des ninjas à Brazzaville pour un dialogue de paix avec le gouvernement?

Congo : Des ninjas à Brazzaville pour un dialogue de paix avec le gouvernement?

Image d’archive|©Theworldbyroad

Image d’archive|©Theworldbyroad

Possible! Des informations sures et crédibles font état de la présence des représentants du pasteur Ntumi, ex-chef rebelle ninjas, à Brazzaville pour des négociations de paix dans le Pool.

Les premiers délégués du pasteur Ntumi sont arrivés à Brazzaville en vue d’ouvrir les négociations de paix dans le Pool. C’est à bord d’un hélicoptère de la police qu’ils avaient embarqué jeudi de Mayama où ils sont sortis de forêt. C’est Jean Gustave Ntondo, secrétaire général par intérim du Conseil national des républicains (CNR, parti de Ntumi) qui conduit cette délégation. Logés dans un hôtel de la capitale congolaise, lieu tenu secret, les partisans de Ntumi attendent d’autres compagnons de lutte pour commencer à discuter de la paix et de la sécurité dans le Pool avec le gouvernement.

C’est Paul Marie Mpouele, un jeune leader politique qui aurait pris langue avec les « terroristes » pour discuter de la paix. Lui-même a fait le voyage de Mayama jeudi dernier. Dr Marcel Nguitoukoulou résidant en France avait réclamé une médiation dans ce conflit. Mais le gouvernement lui avait opposé une fin de recevoir. Un peu comme dans de grandes démocraties, le Congo ne négocie pas avec les terroristes. Ntumi doit être traqué jusqu’à son dernier retranchement, capturé vif ou mort. Le procureur de la république, André Oko Ngakala, avait aussi, dans cette logique, balancé un mandat d’arrêt contre le pasteur Ntumi, son frère Dr Gozardio ainsi qu’un autre collaborateur. Espérons qu’il sera entendu et qu’on lui apportera Ntumi au parquet de Brazzaville.

Le deuxième groupe de ninjas encore en forêt devrait être conduit par Ané Philippe, l’un des proches du psteur Ntumi. L’ex-chef ninja avait estimé voir un premier groupe de négociateurs arriver à Brazzaville pour rassurer d’autres collaborateurs. Dans la capitale, son porte-parole, difficile à joindre, Franck Euloge Mpassi, est toujours présent pour tisser les contacts en vue d’un dialogue et d’une résolution pacifique de la crise du Pool.

Vendredi devrait se tenir une réunion de prise de contact sous la supervision du ministère de l’Intérieur. Mais les ninjas ont estimé que leur quorum d’environ dix personnes n’était pas atteint et qu’il fallait renvoyer la réunion à une autre date. En face, les noms des négociateurs du gouvernement ne sont pas encore pas connus. On sait cependant que dans un premier temps Albert Ngoto du PCT et Jules Monkala Tchoumou de la police ont accueilli les délégués de Ntumi.

Jeudi en début d’après-midi, un hélicoptère de la police a été accueilli à Mayama par les populations. C’est à bord de cet appareil que Gustave Ntondo et ses amis ont embarqué après les civilités auprès du sous-préfet de la localité.

Les négociations devraient porter sur la fin de « la guerre » dans le Pool. La police y conduit encore des opérations de bombardements. La semaine dernière, la petite auberge de Dr Gozardio à Missafou a été mis à sac avant de brûler dans un feu, selon les témoignages, allumé par les membres de la Garde républicaine. En même temps, les hélicoptères bombardaient de l’autre côté de Simou Loukouni.

Le gouvernement a décidé de mettre fin au conflit dans le Pool. Le président de la république Denis Sassou N’Guesso a instruit les ministres concernés afin d’agir rapidement dans le but de « libérer les populations » du Pool sous l’emprise de Ntumi sous le coup d’un mandat international.

Par Arsène SEVERIN



2 comments

Write a comment
  1. Brice
    Brice 8 mai, 2016, 12:54

    Merci d ‘avance

    Reply this comment
  2. Emma Blandine
    Emma Blandine 17 mai, 2016, 16:58

    Pourvue qu’il y est la paix et non la guerre Dieu préserve mon Pays ….

    Reply this comment

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils