Congo – Décès des détenus au PSP de Chacona : l’OCDH donne sa version des faits et exige une enquête

©DR

Le directeur exécutif de l’organisation de défense des droits de l’homme, Trésor Nzila Kendet, a réclamé, le 25 juillet à Brazzaville, l’ouverture d’une enquête judiciaire et administrative pour déterminer l’origine de la mort des détenus au Poste de sécurité publique (PSP) de Chacona, à Mpila, dans le sixième arrondissement.

Joint au téléphone, Trésor Nzila Kendet s’est interrogé sur les circonstances de la mort d’une dizaine de personnes dans un poste de police considéré comme un endroit de sécurité. Pour lui, les responsabilités doivent être établies pour savoir exactement la cause de décès de ces personnes d’autant plus « que le lieu de détention étant un endroit public ».

Se fondant sur des exposés faits par certains parents des victimes, le directeur exécutif de l’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) a émis des inquiétudes quant aux causes de décès, évoquant des soupçons de tortures. « Quelques parents abordés nous ont fait savoir que certains corps présentaient des marques de violence », a souligné Trésor Nzila Kendet.

Alors qu’il circule plusieurs versions de faits attribuant cette tragédie aux bagarres sauvages survenues entre les groupes de bandits dits « bébé noirs » ou à un étouffement, bien de sources attendent des éclaircissements sur cette affaire qui défraie la chronique.

Adiac-Congo

Adiac-Congo

L’Agence d’information d’Afrique Centrale


Tags assigned to this article:
bébés noirsChaconaCongoDécèsPSP de Chacona

Related Articles

Congo : Le ministre des Hydrocarbures cité dans un détournement de fonds publics

Le ministre congolais des Hydrocarbures, Jean-Marc Thystère-Tchicaya, est accusé d’avoir détourné des fonds publics destinés à la construction du siège

Plus de 45% des décès causés par la torture dans les lieux de détention au Congo

L’Association pour les droits de l’homme et l’univers carcéral (ADHUC) que préside Loamba Moke a indiqué dans un rapport publié

Congo : 16 milliards de FCFA de la Banque mondiale pour former 15000 jeunes

Le gouvernement du Congo finance conjointement avec la Banque mondiale le Projet de développement des compétences pour l’employabilité (PDCE) à

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils