Congo : Décès à Paris de Jérôme Ollandet, professeur d’histoire africaine à l’université Marien Ngouabi

Jérôme Ollandet

Décès à Paris de Jérôme Ollandet, professeur d’histoire africaine à l’université Marien Ngouabi

Le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération et des Congolais de l’étranger a annoncé, lundi matin, la mort de l’ambassadeur Jérôme Ollandet, survenue dans la nuit du 10 au 11 décembre à Paris, en France.

Né en 1943 à Oyomi, district d’Owando, Jérôme Ollandet, intellectuel reconnu, quitte la terre au terme d’un parcours administratif et intellectuel bien rempli. Historien, juriste et diplomate, il a assumé, de 1998 à 2001, les fonctions de secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, après avoir été ambassadeur du Congo en Guinée Equatoriale, au Cameroun, au Sénégal et en République centrafricaine.

Ambassadeur itinérant, il a suivi à ce titre plusieurs dossiers dont ceux de la Conférence internationale pour la région des Grands lacs. Il a toujours su partager sa longue et riche expérience à travers des livres et des conférences publiques dont l’une des toutes dernières sur « la diplomatie congolaise : des indépendances à nos jours », le 3 mars dernier à l’auditorium du ministère des Affaires étrangères, restera le dernier souvenir de nombreux jeunes congolais qui composaient son auditoire de ce jour.

L’autre passion de ce docteur d’histoire de l’Université Paul-Valery de Montpellier était l’enseignement. Il a été, entre autres, proviseur du lycée de Makoua, directeur des examens et concours et enseignant chercheur à l’Université Marien-Ngouabi dont il a été l’un des grands dépositaires de l’histoire contemporaine du Congo. Jérôme Ollandet a formé de nombreux jeunes congolais à qui il laisse une importante bibliographie dédiée aux deux passions de sa vie que sont l’histoire et la diplomatie.

Tchicaya – Opangault – Youlou, la vie politique au Congo Brazzaville, 1945-1964 ; L’expérience congolaise du socialisme, de Massamba-Débat à Marien Ngouabi ; Les hommes et le symbolisme des plantes en Afrique centrale – Essai d’anthropologie générale, font partie des nombreuses publications qu’il nous laisse en héritage.

Adiac-Congo

Adiac-Congo

L’Agence d’information d’Afrique Centrale



Related Articles

Congo – Semaine de la langue italienne : l’Italien au cinéma

L’ambassade d’Italie au Congo a organisé, à l’occasion de la 17e Semaine de la langue Italienne dans le monde, des

Congo – La SIAT a payé 14 milliards d’impôts à l’Etat congolais en 2015

La Société  Industrielle et Agricole de Tabac Tropical (SIAT) a contribué énormément au relèvement de l’assiette fiscale nationale, à hauteur

8es Jeux de la Francophonie : le Congo fait sa meilleure moisson

Avec ses cinq médailles d’or remportées à Abidjan, en Côte d’Ivoire, la délégation congolaise a réalisé sa meilleure moisson depuis

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils