Congo : Début de l’opération de ramassage d’armes dans le Pool

Congo - Début de l’opération de ramassage d’armes dans le Pool.

Mille huit-cent soixante-quinze armes et munitions de guerre sont déjà collectées sur les trois mille attendues, selon les données techniques communiquées à la Commission ad hoc mixte et paritaire (Camp) de suivi de l’accord de Kinkala​, le 4 septembre, par les professionnels, lors de la visite des centres de collecte.

Mille huit-cent soixante-quinze armes et munitions de guerre sont déjà collectées sur les trois mille attendues, selon les données techniques communiquées à la Commission ad hoc mixte et paritaire (Camp) de suivi de l’accord de Kinkala , le 4 septembre, par les professionnels, lors de la visite des centres de collecte. 

L’opération a connu sa vitesse de croisière depuis le message lancé, le 29 août dernier, depuis Vinza, par l’ex-chef rebelle, Frédéric Bintsamou alias pasteur Ntoumi. De Kinkala en passant par Mbandza-Ndounga, Mindouli, Kinkémbo, Loulombo et Kindamba où la Camp s’y est rendue, l’engouement des ninjas nsiloulous a été ressenti.

Chaque arme étant remise en échange d’argent, les ex-combattants, hommes comme femmes, affluent dans les centres d’identification et de collecte prévus. A en croire les chefs de centre, mille huit-cent soixante-quinze armes à feu ont déjà été remises à ce jour. Ces armes sont de divers types, notamment des fusils d’assaut du genre PMAK, des grenades, des fusils de chasse calibre 12 ainsi que des munitions.

« A la lecture des fiches qui nous ont été présentées par les armuriers sur place, 1 875 armes ont été déjà collectées dans les six centres que nous avons visités, contre trois mille attendues. Selon les organisations habilitées, nous sommes au-delà de 50%, ce n’est pas rien. Il nous reste les centres de Kimbédi, Madia, Kibouendé, Vinza et Goma Tsé-Tsé », a précisé le président de la Camp, Séraphin Ondélé, à l’issue de la ronde des centres de collecte.

Pour la plupart des ex-combattants, c’est une occasion offerte au département du Pool pour qu’il recouvre la paix et la sécurité. « La guerre est finie, notre département a retrouvé la paix, c’est pour cette raison que nous sommes venus massivement rendre les armes que nous détenions en échange d’argent et cela nous fera du bien. Nous voulons renoncer à la guerre car elle a énormément détruit notre département », a témoigné Melgish Kimbémbé, un jeune ninja rencontré à Mindouli.

Dans certains sites, le nombre d’armes non collectées étant encore important, le président de la Camp a souhaité que l’opération soit prolongée de deux semaines afin de permettre à tous les ninjas de les déposer.

Rappelons que le ramassage des armes figure parmi les points saillants de l’accord de cessez-le feu et de cessation des hostilités signé le 23 décembre 2017, entre le gouvernement et les représentants du pasteur Ntoumi. C’est elle qui ouvre la voie à la réinsertion et réintégration, une autre phase qui va démarrer très bientôt.

Firmin Oyé

Adiac-Congo

Adiac-Congo

L’Agence d’information d’Afrique Centrale


Tags assigned to this article:
CongokinkalaPoolramassage d’armes

Related Articles

Congo : affrontements meurtriers entre bandes de « Bébés noirs »

Deux groupes de bandits appelés « bébés noirs » se sont affrontés avec toutes sortes d’armes, entraînant mort d’hommes, a annoncé, lundi

« Biens mal acquis » : Les Présidents Obiang, Sassou et Bongo en passe de porter plainte contre Transparency

« L’achat de biens en Europe n’est pas interdit par une quelconque disposition nationale ou internationale. Un pays tiers ne peut

Congo : Sassou Nguesso, assassiné sur les réseaux sociaux, montre des signes de vie

Depuis mardi nuit, un site parodique annonce la mort de Denis Sassou Nguesso, le Président congolais. Pour donner de la

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils